Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les JO mettent Athènes en état de sécurité maximum

Les athlètes qui se rendront à Athènes du 13 au 29 août seront placés sous la protection de mesures sans précédent dans l’histoire du sport. De même aéroport et lieux publics seront étroitement surveillés.

Les autorités grecques ont très tôt placé la sécurité comme priorité numéro un des Jeux, engageant une somme considérable de 1,2 milliard d’euros, cinq fois plus qu’aux Jeux précédents de Sydney (2000), et déployant 70.000 hommes, un record inégalé.

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Nous avons fait tout ce qui est humainement possible en matière de sécurité, affirment les responsables grecs. » Si tous les experts, grecs et étrangers, assurent qu’aucune menace n’a été formulée à ce jour contre les Jeux par les réseaux terroristes islamiques, ils reconnaissent qu’on ne peut pas assurer une sécurité à 100 %.

L’Alliance atlantique fournira notamment une aide aérienne avec l’envoi d’avions-radars Awacs, et maritime avec l’emploi de la force permanente alliée en Méditerranée, Stanavformed, qui sera chargée de la surveillance des eaux grecques.

Trois zones de sécurité ont été délimitées, avec des contrôles de plus en plus serrés, autour des sites olympiques et des lieux où seront logés les membres de la famille olympique, notamment au port du Pirée qui accueillera huit hôtels flottants, dont le Queen Mary 2, le plus grand paquebot du monde.
Un millier d’hommes seront déployés au village olympique, autant au port du Pirée et à l’aéroport international d’Athènes. L’espace aérien grec et spécialement celui de la région d’Athènes sera soumis à une surveillance particulière. Un ballon dirigeable bourré de caméras survolera le ciel athénien.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique