Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les acteurs du tourisme s’unissent pour la présidentielle

Les professionnels du tourisme ont souhaité unir leurs voix pour rappeler l'importance du secteur dans l'économie française.

A cinq jours du premier tour de l’élection présidentielle, les professionnels du tourisme affirment leur volonté de travailler et de communiquer ensemble. A plusieurs reprises depuis le début de l’année, quelques organisations professionnelles se sont réunies pour travailler sur la réforme de la restructuration des branches professionnelles prévue pour 2019, et bâtir les fondations de la prochaine Confédération du tourisme.

EDV et Seto dans le collectif

Participent au mouvement – qui n'a pas convaincu l'industrie du transport – les structures suivantes : les Entreprises du Voyage, le Syndicat des entreprises du tour-operating, le Groupement National des Chaînes, le Syndicat National des Résidences de Tourisme, l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie, le Comité des Armateurs Fluviaux.

Dans un communiqué, elles expliquent que leur "priorité est de faire du tourisme une affaire d’Etat afin de gagner un point de PIB d’ici 5 ans". L’objectif est d’oxygéner les entreprises afin de favoriser la création d’emplois. Le gouvernement doit reconnaître sans ambigüité les dimensions économique, sociale et culturelle du tourisme, est-il souligné.

Le tourisme : trésor national

Le collectif rappelle que "le tourisme en France est un trésor national représentant 160 milliards d’euros de chiffres d’affaires (2 fois celui de l’agriculture) soit 7,4% du PIB, comptant plus de 2 millions d’emplois et affichant une balance des paiements excédentaires de 10 milliards d’euros".

Cependant, ces chiffres cachent d’importantes fragilités : "une croissance nettement inférieure à la moyenne mondiale, une durée des séjours et dépenses par touristes faibles, contribution économique du secteur insuffisamment portée par les investissements". Sans oublier le manque aussi d'unité pour faire du lobbying…

Les organisations professionnelles ont donc décidé d’unir leur force pour porter le tourisme auprès du futur gouvernement et de la prochaine majorité, pour et défendre ensemble les intérêts de l’industrie du tourisme.