Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les Açores en vol direct de Paris

Malgré ses charmes, l’archipel portugais reste une destination confidentielle. A partir de la mi-mai, un vol direct de Go Voyages devrait lui permettre de mieux se vendre sur le marché français.

A partir du 12 mai prochain, un B-737-800 de 184 sièges assurera tous les mercredis (jusqu’au 6 octobre) la liaison entre Paris et l’aéroport Jean-Paul-II de Ponta Delgada, à Sao Miguel, l’île principale de l’archipel des Açores. Affrété par Go Voyages, ce vol partira de CDG-3 à 7 heures, et mettra les Açores à deux heures et demie à peine de Paris. Une aubaine lorsque l’on sait que les vols réguliers au départ de France transitent par Lisbonne, avec une connexion très longue et que la capitale portugaise est elle-même à deux heures de vol des trois aéroports des Açores ! Et une occasion rêvée de découvrir ces îles d’Europe au bout du monde, selon le slogan du Groupement pour la promotion des Açores qui s’est démené ces dernières années pour faire connaître la destination aux agents de voyages, notamment en organisant régulièrement des éductours.

Mise à part la référence à l’anticyclone du même nom qui fait la pluie et le beau temps sur la France, on ne sait en effet pas grand-chose de cet archipel ancré à 1 500 kilomètres des côtes du Portugal. Pourtant, les neuf îles volcaniques qui le composent ont des airs de petit paradis. Les forêts d’hortensias sauvages y alternent avec des pâturages bien peignés, des falaises rudes et des landes de terre noire. Il y pleut au moins une fois dans la journée, mais quelle que soit la saison, les températures y restent douces. Entre sources thermales revigorantes, golfs, plongée, yachting, randonnées, observation des baleines et planche à voile, les activités abondent.

La Suède, première clientèle

Encore confidentielle, la destination progresse doucement. Elle affiche de janvier à septembre 2003, un total de 302 334 nuitées enregistrées par des touristes étrangers, sur lesquelles les Français n’ont consommé que 18 828 nuitées (15 073 en 2002), très loin derrière les Suédois (193 970 nuitées), première clientèle grâce à un vol charter direct mis en place toute l’année. Sur place, les professionnels du tourisme placent beaucoup d’espoir sur ce vol direct. Lorsque la liaison charter a été mise en place avec la Suède, la demande a explosé et nous sommes passés en trois ans de 30 000 nuitées à 193 970 en 2002, explique Albano Cymbron, du réceptif Melo qui a beaucoup milité pour faire connaître la destination aux Français.

Une nouvelle destination pour les amoureux de la nature

L’archipel dispose de 4 000 lits (environ 2 000 chambres) dans des unités récentes ou agréablement rénovées. Sao Miguel, l’île principale, aligne une trentaine d’hôtels et de pensions, et de nouveaux établissements vont ouvrir (environ 300 chambres d’ici 2005). Outre Frantour-Go Voyages qui propose Sao Miguel en promotion (8 j/7 n en hôtels 3 étoiles, petit déjeuner et vol aller-retour, à partir de 382 E) du 12 mai au 2 juin, les Açores s’affichent également dans les brochures des spécialistes : Donatello (8 pages et une production étoffée qui fait la part belle aux adresses de charme dans huit des îles), Euro Pauli, Merîlia, Nouvelles Frontières, Top of Travel et les spécialistes de la randonnée. De quoi donner des envies aux amateurs de nature et d’authenticité.