Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert – Virus : no pasaran !

Circulez, y a plus rien à voir. La France était fermée dimanche matin, il n’était pas question d’aller faire son tiercé, accompagné d’une petit coup de blanc, au bistro d’à côté. Fermé pour cause de virus pandémique !

Sans pouvoir émettre d’avis, n’étant qu’un observateur, après avoir attentivement écouté président Macron l’autre jour, il est certain que tous les moyens doivent être mis en œuvre afin de stopper cette saleté.

Je trouve toutefois assez navrant, pour ne pas dire irresponsable, d’affirmer, comme je l’ai lu dans différentes gazettes ces derniers jours, que le virus serait une ruse de président afin de faire glisser la réforme des retraites comme un mail à la poste. En revanche, il me paraît assez étrange de conseiller à la population de rester chez elle… mais d’avoir encouragé et maintenu ces élections municipales. Leur importance n’est pas majeure et un report de deux ou trois mois n’aurait pas changé grand-chose. Si ce n’est de maintenir un peu plus longtemps Dame Dalgo sur son trône à Paris !

Pour notre économie, c’est une cata sans précédent. Pour le tourisme, c’est un drame, dont hélas, peu d’acteurs arriveront à se remettre. Du moins, pas avant un certain temps…

Dès ce lundi, les agences de voyages seront en partie closes. Des milliers de voyageurs d’ailleurs, grâce au zèle de de certains dirigeants, sont toujours bloqués dans le monde. Je pense notamment à nos « amis » marocains.

Pour avoir conversé avec le patron de Selectour et accessoirement d’Havas, durant le week-end, il ne savait plus à quel saint se vouer !

Car ce virus, contrairement à ce que j’ai pu lire de la part de certains observateurs qui écrivent souvent à tort et à travers, juste pour avoir la sensation d’exister, n’est pas une simple petite grippette. Et s’il faut mettre le pays en « sommeil » quelque temps, ce n’est quand même pas pour le simple plaisir d’empêcher la population de vivre.

Bien au contraire, c’est fait, si j’en crois les scientifiques, pour leur permettre de vivre… un peu plus longtemps.

Bien évidemment, il existe toujours des bêleurs invétérés qui eux, et eux seuls, possèdent la connaissance et la sagesse.

Si du côté de Selectour ou d’Havas, on va bien fermer temporairement les agences, le réseau TourCom n’est pas dans de telles dispositions. Dans une note interne, adressée aux adhérents, il leur est conseillé de maintenir une présence dans leurs points de vente, parce que « ce sont des bureaux et non des commerces » ! A se les prendre et se les mordre, si je peux me permettre !

Plus intelligent, mais c’est pas difficile, le syndicat (EdV) conseille à ses membres de garder dans leurs agences une permanence téléphonique, afin de pouvoir quand même rester en contact avec leurs clients, lesquels, hélas, ne se bousculent pas au portillon afin de partir en voyage !

Et, dernière nouvelle, j’entends à l’instant qu’il est fortement question de réduire les transport longue distance de manière extrêmement drastique…

Tous les moyens doivent être employés, même si ce n’est pas marrant. Cette saleté ne doit pas passer plus loin !

Mais, pour ce faire et puisque l’on ne peut plus se serrer la main, serrons-nous les coudes !

No pasaran…

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique