Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le sort de SeaFrance sera scellé aujourd’hui

Bruxelles a rejeté hier le projet de recapitalisation de la compagnie par la SNCF. Le tribunal de commerce, qui doit trancher aujourd’hui, n’a plus que deux options : la reprise ou la liquidation.

SeaFrance est à quelques heures du verdict. Après 16 mois de redressement judiciaire, le tribunal de commerce de Paris doit rendre aujourd’hui sa décision définitive sur le sort de la compagnie de ferries. Elle n’a plus le choix qu’entre deux options : accepter un plan de reprise ou prononcer la liquidation judiciaire. La possibilité d’une recapitalisation par la SNCF, sa maison mère, a en effet été définitivement rejetée hier par la Commission européenne.
 
Après "des discussions régulières et intenses depuis un an avec les autorités françaises" et après leur avoir accordé quelques jours de sursis, Bruxelles a confirmé que le plan de recapitalisation constituait une aide d’Etat incompatible avec les règles de la concurrence."La France n’a pu démontrer que la contribution financière de la compagnie était exempte d’aide d’Etat et reflétait la confiance des marchés quant à sa viabilité future", explique le communiqué de la Commission.
 
Trois projets de reprise seront examinés par le tribunal de commerce aujourd’hui : l’un émanant d’un investisseur mystère, Being Bang, le second associant Louis Dreyfus Armateurs au groupe danois DFDS, et le troisième reposant sur la formation d’une Scop (société coopérative de production) par les salariés.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique