Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le CDT de Mayotte se transforme en agence d’attractivité et de développement touristiques

La nouvelle structure vise à la fois le développement touristique de la destination Mayotte, mais aussi la promotion économique et l’attractivité du territoire.

Mayotte fait un pas supplémentaire pour poser les bases de son tourisme :  le CDT de Mayotte devient l’Agence d’attractivité et de développement touristiques de Mayotte (AaDTM), annonce un communiqué. Une évolution inscrite dans les objectifs et actions du schéma régional de développement du tourisme et des loisirs de Mayotte, validé en octobre 2020. « La nouvelle structure vise à la fois le développement touristique de la destination Mayotte, mais aussi la promotion économique et l’attractivité du territoire. Dans ses missions, l’AaDTM doit intégrer la dimension de développement de l’offre, la prospective et l’ingénierie, et ainsi s’adapter aux exigences et attentes du marché national et international », détaille la nouvelle agence, qui garde à sa tête Michel Madi, ex-directeur général du CDT. « L’AaDTM accompagnera les projets d’investissements touristiques pour le développement de la destination Mayotte. L’agence développera également de nouvelles compétences au service des institutionnels et des opérateurs privés, avec notamment la mise en place d’un observatoire, d’un service de marketing territorial et de prestations d’ingénierie touristique », précise-t-elle également.

Deux nouvelles marques de destination

A l’occasion de cette évolution, Mayotte a défini une nouvelle identité visuelle et décline deux marques de destinations avec son logo : Mayotte Forever et Mayotte Unlimited. Mayotte Forever s’attache à la destination touristique, tandis que Mayotte Unlimited s’adresse davantage aux acteurs économiques.

Pour l’heure, le tourisme à Mayotte reste timide et majoritairement tourné vers le tourisme affinitaire. En 2019, 80% des 56 000 touristes viennent de métropole et de La Réunion. Mais la destination espère changer la donne. Ses représentants seront présents à Paris début octobre pour rencontrer les professionnels du tourisme dans le cadre de l’IFTM-Tope Resa.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique