Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Rénovation de la gare du Nord : la SNCF veut abandonner, mais pas la mairie

La SCNF a annoncé mardi soir qu’elle renonçait à mener le chantier de rénovation de la gare du Nord, chiffrée à plus de 1,5 milliard d’euros.

La mairie de Paris a réagi mardi soir à l’annonce de la fin du projet de transformation de la Gare du Nord en appelant à ne pas reporter la modernisation du bâtiment, avec les Jeux Olympiques de 2024 en ligne de mire. La municipalité « tient à rappeler la nécessité de ne pas reporter une nouvelle fois la modernisation et la rénovation de la gare », écrit-elle dans un communiqué dans lequel elle se dit encore « pleinement mobilisée aux côtés de SNCF Gares & Connexions ».

La SNCF a annoncé mardi soir qu’elle mettait fin au projet actuel de transformation de la Gare du Nord, porté par une société commune entre Ceetrus, filiale immobilière du groupe Auchan, et la SNCF, dénonçant des « dérives insupportables par rapport aux engagements contractuels » de la part du concessionnaire. Le gigantesque chantier devait tripler la surface de la gare parisienne, première gare d’Europe, en prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Un budget qui a triplé

Dans son communiqué, SNCF Gares & Connexions estime que « le projet de transformation de la Gare du Nord ne paraît plus réunir les conditions de réalisation prévues par le contrat de concession ». « Des comptes ont été demandés (…) sur cette évolution inquiétante et une décision sera prise très prochainement sur le devenir de cette concession », ajoute le groupe.

Il souligne avoir été averti en juillet d’un dérapage du coût prévisionnel des travaux portant la facture à plus de 1,5 milliard d’euros, contre 500 millions encore envisagés fin 2020, et d’un « retard considérable » les empêchant d’être achevés d’ici aux JO 2024.

Une gare plus écologique ?

« Nous sommes disponibles et volontaires pour engager un nouveau projet de rénovation de la Gare du Nord qui soit au service des usagers du quotidien, de l’insertion urbaine et de l’intermodalité. Ce projet doit pouvoir être engagé pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, explique Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire PS Anne Hidalgo, cité dans le communiqué.

« Les habitants du 10e (arrondissement, où se trouve la gare, ndlr) veulent un nouveau projet, plus écologique (…) qui permette enfin de libérer son parvis de la circulation automobile et des nombreux véhicules qui y stationnent chaque jour. Notre ambition est de faciliter l’ouverture de la gare sur son quartier en donnant davantage de place aux transports en commun, aux piétons et aux vélos », écrit par ailleurs Alexandra Cordebard, maire du 10e arrondissement de Paris.

A lire aussi : 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique