Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le besoin vital de partir plus fort que la crise

Le taux de départ des Français en vacances est remonté en 2012, par rapport à 2011, selon le baromètre Raffour Interactif/Opodo.

"Nous observons un phénomène de rattrapage", après une période de restrictions, souligne Frédéric Pilloud, directeur marketing d’Opodo et du groupe Odigeo dans son ensemble.

Autrement dit, les Français se serrent la ceinture en période de crise, avant de la relâcher. Résultat : le taux de départ en vacances atteint 59% en 2012, soit trois points de plus qu’en 2011, d'après le baromètre 2013 Raffour Interactif/Opodo. Mais la conjoncture amène nos compatriotes à rationaliser leur budget : les longs séjours non marchands (dans la famille et chez les proches) augmentent de quatre points à 30%. Les longs séjours marchands restent presque stationnaires (35%, + 1point).

Le taux de départ à l’étranger et dans les Dom-Tom demeure stable (35%), ce qui représente une population de 10 à 11 millions par an. Naturellement, le choix des pays a été bouleversé dans la foulée du printemps arabe. "Le marché du tourisme s’est redressé en 2012 avec un changement des top destinations : les Canaries sont en progression de 25%, la Grèce de 13%, la République dominicaine de 16%", explique Frédéric Pilloud. Autre tendance de fond : le "dépackaging". "Les Antilles françaises échappent presque complètement au tour-operating".

44% des Français réservent en ligne

La montée en puissance d’Internet a rendu les voyageurs autonomes. 60% des Français partis en 2012 ont préparé leurs séjours en ligne (soit 18,6 millions de Français), contre 21% en 2003. Surtout, 13,6 millions de Français ont réservé tout ou partie de leurs voyages sur Internet, en payant intégralement en ligne. C’est 44% des Français qui ont plié bagages l’an passé. Enfin, 77% de nos compatriotes qui ont préparé leurs séjours en ligne ont ensuite réservé.

Guy Raffour, fondateur du cabinet éponyme, s’est aussi penché sur le m-tourisme : "26% des e-touristes ont utilisé leur smartphone pour leurs séjours de loisirs", explique-t-il. Chez Opodo, la part des réservations réalisées sur le mobile atteint 5% en 2012.

Enfin, les réseaux sociaux montrent leur pouvoir d’influence : l’an passé, comme en 2011, 20% des e-touristes ont consulté les réseaux sociaux pour préparer leurs séjours. Les trois contenus les plus recherchés sur Facebook et consorts sont des descriptions visuelles, des idées de destinations ainsi que la découverte d’actualités festives et culturelles.

Le baromètre Raffour Interactif/Opodo a été réalisé en janvier/février 2013 par le cabinet Raffour Interactif auprès de 1077 personnes représentatives de la population française.

Le taux de départ en vacances est passé de 61% en 2006, à 56% en 2009, puis à 59% en 2012.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique