Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La valse des salons débute sur un petit rythme

La saison des salons grand public s’ouvre sans perspective de croissance. La fréquentation se tasse, et les exposants sont de plus en plus soucieux de leur retour sur investissement.

Les prémisses du printemps annoncent la valse des salons grand public. Des événements qui mobilisent des dizaines, voire des centaines de milliers d’euros pour les grands exposants et attirent plus de 500 000 personnes par an. Mais certains tour-opérateurs et offices de tourisme se posent la question de l’utilité de tels investissements. « Beaucoup de salons ont du mal à se vendre, annonce Arnaud Metivier, organisateur des salons du tourisme de Rennes et de Nantes. Un salon qui marche est un salon sur lequel l’exposant à un retour sur investissement suffisant. » Un retour, en termes de contact, de vente où d’image, qui implique un investissement des organisateurs, notamment pour recruter un visitorat qualifié, proposer des services adaptés ou des événements. « Lorsque nous créons une animation autour d’une destination, ses ventes sont multipliées, ajoute Hélène de Peyrac, du Salon de la plongée. Il faut aussi savoir utiliser le salon avant, pendant, et après. »

LES FORTS EN THÈMES À LA HAUSSE

Responsable du MAP pour Comexposium, Marianne Chandernagor pense toutefois maintenir le nombre de visiteurs – autour de 93 000 – ainsi que le nombre d’exposants. « Ils sont satisfaits. D’après notre étude, 27 % des visiteurs ont acheté sur, ou après le salon. Nous avons aussi proposé aux exposants des rabais allant jusqu’à 20 %. » Même constat sur ses quatre salons de province. Les surfaces réservées y sont en baisse mais la fréquentation devrait être stable, autour de 90 000 visiteurs. En 2010, Bordeaux ne fera plus partie du Tour de France de Mahana. Avec 12 700 visiteurs en 2009, il a été abandonné au profit du salon de Lille Tourissima (26 au 28 février), également propriété de Comexposium, via sa filiale Expogestion, qui gère depuis 1987 ce salon. Les résultats des salons de Rennes et de Nantes organisés en janvier et février sont eux aussi à l’étale, avec un peu moins de 40 000 visiteurs et plus de 400 exposants chacun. « Mais l’important, c’est que nos exposants ont été très satisfaits », précise Arnaud Metivier. Seuls les salons thématiques s’affichent donc en croissance. Le Salon de la plongée a attiré 50 000 visiteurs,(+29 %) ; le Salon du randonneur de Lyon, 12 000 visiteurs en 2009, en escompte 13 500 et peut même se targuer de compter des exposants sur liste d’attente. Enfin, Destinations Nature, qui a reçu l’année dernière 53 000 visiteurs table sur « une bonne année, grâce à un marché de niche toujours porteur », annonce Florence Lung, commissaire générale du salon.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique