';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

LA THAÏLANDE NE VEUT PAS DE PRIX BRADÉS

«La Thaïlande a besoin de soutien, pas de prix bradés ». C’est le message délivré par le bureau thaïlandais de la Pata, l’Association du tourisme en Asie-Pacifique. L’organisation s’alarme des promotions déclenchées par certains groupes touristiques au lendemain de la crise politique qui a imposé le couvre-feu à Bangkok et fait chuter en flèche la fréquentation. Royal Orchid Holidays (ROH), division tour-opérating de Thai Airways pratiqu

«La Thaïlande a besoin de soutien, pas de prix bradés ». C’est le message délivré par le bureau thaïlandais de la Pata, l’Association du tourisme en Asie-Pacifique. L’organisation s’alarme des promotions déclenchées par certains groupes touristiques au lendemain de la crise politique qui a imposé le couvre-feu à Bangkok et fait chuter en flèche la fréquentation. Royal Orchid Holidays (ROH), division tour-opérating de Thai Airways pratique ainsi des réductions pouvant atteindre 50 %. Elle demande aussi aux hôteliers de proposer des dîners gratuits, des surclassements de chambres… « Quand la crise sera finie, les acheteurs internationaux risquent de faire pression pour obtenir des tarifs promotionnels au-delà du raisonnable (…) et cela aggravera la situation du secteur touristique. Il est facile de réduire de 50 % les tarifs hôteliers. Il nous faudra quatre ans pour revenir aux prix de 2009-2010 (…)Il faut plutôt réfléchir à la manière de donner envie aux touristes de revenir (…) Si ROH persiste, ce sont tous les marchés asiatiques qui risquent d’être déstabilisés. »

Des réductions de 50 % sont pratiquées sur les tarifs des hôtels thaïlandais

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire