Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La pandémie n’enraie pas le développement de Sunêlia

Le regroupement de campings a limité la casse en 2020, ce qui lui permet de poursuivre des investissements, notamment dans le digital.

« Nous avons connu un très bel été 2020 », rappelle Marc Canavaggia, le directeur général de Sunêlia. Mais la pandémie a, bien sûr, impacté l’activité des 28 campings indépendants que regroupe la marque fondée en 1997.

« Les sites qui dépendent plus de la clientèle étrangère ont souffert. Ils représentent 38% de notre clientèle. La basse saison, elle, génère 35% de notre chiffre d’affaires. Nous n’en avons pas eu en 2020 et donc c’est, là encore, une perte de chiffre d’affaires », que Marc Canavaggia chiffre à environ 25% du chiffre d’affaires habituel de Sunêlia, sur une année sans pandémie (103 millions d’euros en 2018).

Moins d’impact sur les résultats

Une baisse d’activité qui se ne répercute pas complètement sur les résultats, selon Marc Canavaggia. « Dès le début de la crise, nous avons mandaté un expert pour qu’il nous aide à limiter l’impact de la crise sur nos performances économiques. Il nous a aidé à redimensionner les services en fonction des besoins, à limiter les coûts non essentiels, … Avoir des résultats, c’est indispensable pour poursuivre notre stratégie de montée en gamme, qui nécessite des investissements nouveaux chaque année ».

Car Sunêlia n’a pas modifié sa feuille de route suite à la pandémie. « L’hôtellerie de plein air a été plutôt gâtée, en 2020, si on la compare à d’autres pans du tourisme. Nous profitons donc de cette chance pour maintenir nos engagements pour les trois prochaines années », annonce celui qui dirige le groupe depuis 2014. Les formations des personnels des campings sont en cours, et Sunêlia organisera son séminaire annuel du 26 au 28 mai. « L’idée étant d’être totalement prêt à reprendre lorsque la pandémie sera derrière nous ».

Un nouveau site à l’automne

Le séminaire permettra aux adhérents du groupement de découvrir les différentes nouveautés 2021, et notamment une nouvelle unité d’hébergement. « C’est un ensemble de trois mobil-homes, modulables en fonction des besoins et des campings, qui peut accueillir jusqu’à 10 personnes. Organisé en U, il propose un grand lieu de vie de 40m², une suite parentale et deux chambres pour enfants, le tout avec vue sur la dune, à l’île de Ré », détaille Aurélien Ravet, directeur de deux campings Sunêlia, et vice-président du groupe, en charge du développement digital. Une innovation produit qui « marche déjà bien » pour cet été.

Par ailleurs, Sunêlia poursuit sa transformation digitale. Le groupement finalise notamment les derniers développements de son nouveau site web, attendu d’ici l’automne prochain. « Après la construction d’un puissant CRM initiée en 2014, nous avons triplé nos investissements pour le développement digital de l’année à venir. C’est l’une des principales attentes de nos adhérents : qu’on puisse mutualiser les coûts et les accompagner sur la croissance et la maîtrise du canal digital », explique Marc Canavaggia.

Différents chantiers qui occupent les dirigeants de Sunêlia, en attendant une reprise d’activité pérenne et structurelle. « Les vacances de printemps risquent d’être compliquées, car les incertitudes demeurent, mais nous sommes optimistes pour la saison estivale, avec des commandes prises à 60% », contre 80% habituellement à la même date. Un moindre mal par rapport aux situations que doivent affronter de nombreux professionnels du tourisme.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique