Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La marque Selectour sera soumise au vote

Le réseau à l’hippocampe profitera de son conseil d'administration élargi pour proposer la marque Selectour.

Laurent Abitbol, président de Selectour Afat, a déjà organisé un vote consultatif auprès des membres du conseil d'administration la semaine dernière, à Lyon. "10 ont voté oui, 7 non. J'aurais aimé obtenir une confortable majorité", a-t-il expliqué ce matin, lors d'un point presse su ses 100 premiers jours à la tête du réseau.

Mais loin de s'avouer vaincu, le patron de Marietton estime qu'il dispose d'un mois pour convaincre. A l'occasion de son conseil d'administration élargi à Tunis, les 13, 14 et 15 octobre, la marque Selectour sera officiellement soumise au vote. "S'il ne tenait qu'à moi, nous aurions immédiatement opté pour la simplification de la marque. Selectour Afat n'est pas bon pour la mémorisation, c'est trop long. Mais je comprends l'affectif qui peut exister autour du nom, que j'ai moi-même vis-à-vis de Marietton". S'il n'obtient pas une large majorité du conseil d'administration, de 14 ou 15 "oui" à Selectour, il promet d'enterrer le dossier. Dans le cas contraire, il n'est pas question de changer toutes les vitrines, mais d'utiliser la nouvelle marque pour toutes les opérations de communication.

Vers la rénovation de 50 agences pour 2017

S'agissant du programme de rénovation des points de vente, le sujet sera largement abordé lors du congrès à Québec. Environ 70 adhérents seraient volontaires. Reste à trouver le format idéal, et le montage financier, grâce notamment à un taux "très bas" négocié auprès du Crédit Coopératif.

Le groupe Marietton a déjà de l'expérience en la matière. Le réseau Havas Voyages, qu'il a racheté, déploie depuis trois ans "l'agence de demain". Chaque rénovation représente un investissement de 80 000  euros pour 50m2 (voire 15 000 euros en version low cost). Une soixantaine d'agences sont désormais neuves, et engrangent 25% de chiffre d'affaires supplémentaire. Dans le même esprit, "Nous voulons que 50 agences Selectour Afat soient rénovées dans la foulée du congrès".

Un manque à gagner de 1,4M€

Laurent Abitbol est également revenu sur les relations tumultueuses avec les TO, courant 2015, pour la signature des contrats 2016-2018. "Nous avons agi dans l’urgence, ce qui nous a fait perdre 1,4 million d’euros, sur notre budget 2016 de 35 millions". Pour autant, les reversements aux agences devraient être préservés. "Nous piocherons peut-être dans nos fonds propres".

La prochaine étape du calendrier au niveau des référencements concerne TUI France, qui représente son premier TO en termes de vente (et 20% du chiffre d’affaires avec Transat). "Nous comptons conclure un accord de 3 ans fin novembre". Pascal de Izaguirre et Patrice Caradec, patrons de TUI et de Transat France, seront au congrès de Québec, assure Laurent Abitol. Sans doute un bon signe…

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique