Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Corse déploie des caméras thermiques dans ses quatre aéroports

Pour éviter tout rebond de l’épidémie de coronavirus sur l’île, des caméras ont été installées lundi dans les halls d’arrivées des quatre aéroports corses.

Les voyageurs en partance pour la  Corse doivent désormais s’attendre à ce que leur température soit contrôlée à leur descente d’avion. Lundi, des caméras ont été déployées dans les quatre aéroports de l’île, outil supplémentaire pour lutter contre une reprise de l’épidémie de Covid-19. Ce système de caméra effectue un pré-filtrage des passagers. Derrière un écran, un opérateur signale tous les passagers qui apparaissent en rouge à l’écran, ce qui signale une température supérieure à 38°. La température de ces voyageurs est alors à nouveau prise, cette fois avec un thermomètre manuel infrarouge sans contact.

Les personnes présentant une température supérieure à 38% seront alors informées pour aller consulter dans les plus brefs délais, « que ce soit en téléconsultation ou en cabinet », a précisé Marie-Hélène Lecenne, la directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS) de Corse. Aucun isolement ni obligation ne sont prévus si un passager est fiévreux. « Il n’y a pas lieu de stigmatiser la personne. La fièvre peut être signe de bien d’autres affections, mais on va lui dire que possiblement elle est atteinte par la Covid-19 et lui demander d’être prudente, de respecter les gestes barrières et de porter un masque », souligne la directrice de l’ARS.

Des tests sur la base du volontariat

Ce dispositif a un coût important : 110 000 euros pour le matériel équipant les quatre aéroports, et entre 200 000 et 300 000 euros de frais de fonctionnement par aéroport. Une cinquantaine d’agents sont mobilisés sur cette opération, qui doit durer au moins jusqu’à septembre.

Cette nouvelle mesure s’ajoute au dispositif déjà mis en place sur l’île, qui avaient été détaillés mi-juin. Ce dispositif encourage notamment les touristes à effectuer un test pour savoir s’ils sont porteurs du coronavirus, sur la base du volontariat. La destination a aussi renforcé ses moyens médicaux, et notamment le nombre de lits en réanimation. Un numéro unique (116117) pour obtenir une consultation médicale Covid a aussi été réactivé.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique