Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’outre-mer grippée par le virus H1N1

 
Huit décès sont déjà imputables au virus entre la Polynésie, où l’on déplore depuis le début du mois les morts d’une femme et de deux nourrissons, et la Nouvelle-Calédonie qui annonce cinq morts en une semaine. Plus de 10 000 personnes sont actuellement contaminées par le virus », sur l’ensemble des cinq archipels et des îles du territoire polynésien , estime le ministère de la Santé de ce pays d’outre-mer. En Nouvelle-Calédonie, on estime que 20 000 personnes seraient touchées par la maladie. A La Réunion, où deux malades sont actuellement soignés en réanimation, la préfecture a annoncé vendredi que 7 800 personnes étaient touchées par le virus dans l’île.
Mais pour les autorités sanitaires françaises, aucune raison de s’affoler, même si, selon le directeur de la cellule interrégionale Réunion-Mayotte, le pic épidémique n’est pas atteint. En Nouvelle-Calédonie, les affaires sanitaires et sociales estiment en revanche que le sommet des contaminations est atteint, mais  il faudra attendre un mois environ avant d’entrer dans la phase descendante. D’ici là, l’Institut national de veille sanitaire va quand même dépêcher deux épidémiologistes à Nouméa et en Polynésie pour regarder de près comment le virus se propage et en tirer les leçons pour la métropole, avant que la grippe ne s’y propage vraiment.