Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’OMT veut croire en une reprise rapide

D’après l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le tourisme international peut assez vite rebondir… à condition que la guerre en Iraq ne se prolonge pas.

Si le conflit est court et limité, il n’est pas exclu que la reprise ait lieu dès le second semestre», explique Francesco Frangialli, secrétaire général, dans une lettre datée du 20 mars aux membres de l’OMT. Deux raisons étayent cette hypothèse plutôt optimiste. D’une part «le tourisme n’a jamais connu de dépression profonde et durable». Au contraire, il a toujours rebondi, et ce rapidement, ajoute-t-il. D’autre part, «le tourisme est toujours sorti des périodes de turbulences en bien meilleur état qu’il n’y était entré». En témoignent pour l’OMT le fort redressement des destinations après les crises économique et financière de l’Asie-Pacifique ainsi que de la Russie en 1997-1998. Des signes analogues de confiance des consommateurs avaient été observés après les conflits des Balkans et après la guerre du Golfe en 1991. La croissance s’était réduite de 1,2% en 1991 mais un rebond spectaculaire de 8,3 % avait été enregistré dès 1992. 

Et malgré les attentats de Djerba, de Bali et de Mombasa contre des visiteurs étrangers, «le tourisme ne s’est pas effondré, comme certains l’avaient trop vite annoncé», poursuit Francesco Frangialli. Le nombre d’arrivées de touristes internationaux a baissé de 0,5 % en 2001 et a progressé de 3% en 2002.