Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Ile-de-France redevient attrayante

La région dépasse son record de l’année 2000 en nombre d’arrivées, notamment grâce aux clientèles française et asiatique.

La tour Eiffel peut scintiller fièrement. Alors que le tourisme réceptif en France stagne, l’Ile-de-France reçoit de plus en plus de visiteurs. La fréquentation des hôtels franciliens en 2005 a progressé de 5,5 % en nombre d’arrivées par rapport à 2004, dépassant de 10,3 % son record de 2000, selon les chiffres du Comité régional du tourisme (CRT) Paris Ile-de-France. En revanche, en nombre de nuitées, le niveau de 2000 est à peine égalé, car les séjours sont plus courts.

Un travail est fait sur la qualité de l’accueil pour fidéliser

Les artisans de ce succès sont d’abord les Français, qui sont plus nombreux à visiter la capitale (+6,2 %) et séjournent plus souvent en hôtel. Henriette Zoughebi, présidente du CRT, s’en félicite : Les Français sont une clientèle importante pour notre région. En cas de crise politique ou d’attentat, il est bon de pouvoir compter sur le marché intérieur. Selon elle, la progression de la clientèle française à Paris et en banlieue est en particulier liée aux promotions lancées par la SNCF entre Paris et la province, et aux forfaits week-ends développés par les hôteliers.

Mais l’embellie concerne également les clientèles étrangères. Les Américains progressent de 16,4 % par rapport à 2004, la clientèle issue du Moyen-Orient de 8,2 % et les Japonais de 3 %. Ces trois marchés restent néanmoins nettement en retrait par rapport à 2000 (-22,3 % pour le seul marché américain). Il faut renouveler l’attractivité de l’Ile-de-France, reconnaît Henriette Zoughebi. Si les Américains sont moins nombreux qu’en 2000, ce n’est plus seulement à cause de l’effet 11 Septembre. Il existe une grande concurrence entre les métropoles européennes. Londres apparaît plus animée, Prague moins chère. Notre région doit développer les événements pour créer l’urgence de venir, et travailler la qualité de l’accueil, pour fidéliser. Cela reste un grand chantier, avoue la présidente du CRT.

En revanche, il y a une clientèle que la ville mythique de Moulin Rouge et de Notre-Dame-de-Paris fait de plus en plus rêver : les Chinois. Le marché englobant l’Asie, l’Australie et l’Océanie fait un bond de 20,4 % par rapport à 2004, et de 77 % par rapport à 2000. Manque de chance pour les hôteliers, les Chinois dépensent plus en shopping qu’en hébergement.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique