Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jean-Baptiste Lemoyne : « Cet été encore, vacances riment avec vigilance »

Alors que les activités touristiques reprennent, le secrétaire d’Etat au tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a fait un point sur la situation à l’issue de la réunion du Comité de filière Tourisme.

Une réunion qui boucle une « semaine importante », marquée par « la dernière étape des réouvertures » (le 30 juin), et l’entrée en vigueur du pass sanitaire européen, « un outil très utile pour fluidifier les mobilités ». Et si la situation sanitaire s’améliore en France, « le taux d’incidence étant sous la barre de 10 dans de nombreux départements », Jean-Baptiste Lemoyne insiste : « cet été encore, vacances riment avec vigilance ».

La Tunisie sous surveillance

« Il faut faire attention au variant Delta. Notre stratégie, qui a toujours été basée sur la prudence, est validée lorsqu’on observe les situations sanitaires de certaines destinations européennes, qui ont rouvert plus largement et plus tôt. Nous resterons vigilants ». Une vigilance qui s’applique aussi vers les destinations étrangères, qui sont classées par couleur en fonction de leurs données sanitaires. « Nous suivons de près la situation de la Tunisie, par exemple, qui nous inquiète un peu. Parce qu’on sait que c’est une destination très appréciée des Français, et donc très vendue ».

Pour autant, de nombreux indicateurs sont au vert pour l’industrie touristique en France, selon Jean-Baptiste Lemoyne. Le secrétaire d’Etat s’attend notamment à une hausse des marchés belges (de 5 à 10%) et suisses (de 10 à 15%), et observe avec gourmandise les résultats d’une étude d’ADN Tourisme sur les intentions de départs des Français, ou les croissances des ventes des Entreprises du Voyage (EDV) vers l’Europe (+20% par rapport à 2019).

Des secteurs encore à l’arrêt

« Nous sommes également ravis que le Comité de filière Tourisme retrouve sa fonction originelle, qui est de construire des politiques touristiques publiques pour accompagner les acteurs du secteur. A ce titre, nous lancerons, le 8 juillet, avec Alain Griset (ministre délégué à l’Économie en charge des PME, NDLR), les travaux du plan de reconquête annoncé par Emmanuel Macron. Des travaux qui nous emmèneront sur le terrain, aux côtés des professionnels du tourisme, jusqu’à la fin septembre ».

Et qui seront axés autour de cinq thématiques : la formation ; la valorisation du patrimoine ; la montée en gamme de l’offre touristique ; l’investissement dans les infrastructures ; et la numérisation. A noter : la consultation citoyenne autour du tourisme durable, qui vient de prendre fin, a attiré 50 000 participants et sera intégrée aux réflexions du gouvernement concernant le plan de relance touristique.

D’ici là, reste à remettre en marche les dernières activités encore à l’arrêt (discothèques et monde de la nuit) ou qui subissent encore les conséquences des restrictions de voyages liées à la pandémie (les bateaux fluviaux sans hébergement, l’hôtellerie en ville, la vente de voyages long-courrier…).

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique