Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

JAL veut s’en sortir tout seul

Le gouvernement japonais envisage de renflouer directement Japan Airlines (JAL) alors que les alliances se sont montrées intéressées par une prise de participation.

 

Le gouvernement japonais veut sauver Japan Airlines. Selon la presse nippone, une importante augmentation de capital, à laquelle souscriraient les pouvoirs publics et des sociétés privées, est désormais à l’étude par le gouvernement.

La somme totale s’élèverait, selon eux, à 300 milliards de yens (2,2 milliards d’euros), soit le double de celle évoquée précédemment, alors  que JAL totalise une dette de 1.518 milliard de yens (11,3 milliards d’euros).

La part des uns et des autres n’est pas encore dévoilée mais compte-tenu de la capitalisation boursière de JAL et de la réticence des banques privées, l’Etat pourrait redevenir le premier actionnaire de l’ex-compagnie publique totalement privatisée en 1987.

Le ministre des Transports japonais, Seiji Maehara, a, à plusieurs reprises, indiqué que l’Etat se porterait au secours de JAL en cas de besoin.

Par ailleurs, le groupe Japan Airlines, désormais quasiment sous tutelle, pourrait être poussé à céder des actifs supplémentaires, supprimer 14% ou plus de ses effectifs actuels (un peu plus de 48.930 employés) et abandonner des dizaines de liaisons. Un ou plusieurs partenariats avec des compagnies étrangères sont également possibles.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique