Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Guy Vassel (Parc Astérix) : « Nous avons accueilli 1,3 million de visiteurs en 2021 »

Le directeur général adjoint du Parc Astérix, Guy Vassel, dresse un premier bilan d’une année 2021 encore marquée par la pandémie.

L’Echo touristique : L’année 2021 touche à sa fin. Quel est le bilan du Parc Astérix ?

Guy Vassel : Comme tous les parcs de loisirs, nous n’avons pas pu commencer notre saison avant la mi-juin. A partir de ce moment-là, nous avons assisté une sortie de crise progressive. Le mois de juillet a été bon. Ceux d’août et de septembre excellents. En août, par exemple, le taux de remplissage de nos trois hôtels atteint 99%. Et nous avons battu des records en septembre également. Finalement, sur cette période, nous avons accueilli autant de visiteurs que pendant toute l’année 2020. Après un début d’année difficile, et malgré nos craintes liées à l’instauration du pass sanitaire, nous pouvons dresser un bilan satisfaisant de cette année 2021. Même si, au global, cela reste négatif… Nous aurons accueilli 1,3 million de visiteurs en 2021, contre 2,3 millions en 2019, notre dernière année de référence.

Les ventes restent-elles bonnes, malgré le contexte sanitaire qui se durcit ?

Guy Vassel : On ne sait pas ce qu’il va se passer mais, jusqu’ici, la tendance commerciale est très bonne. Les Arbres de Noël, que nous organisons tous les week-ends jusqu’à la réouverture du parc au grand public, le 18 décembre, fonctionnent très bien. Nous sommes optimistes. A date (interview réalisée le 26 novembre, NDLR), nous avons vendu plus de 60% du stock hôtelier pour le Noël Gaulois. C’est une bonne performance, sachant que ce n’est que la deuxième édition de cet événement pour nous. Ça montre que le marché commence à savoir qu’il peut fêter Noël au Parc Astérix. Et 80% des clients ayant déjà réservé sont des familles. La période repose également sur les ventes de dernière minute, sur la météo… et sur la situation sanitaire. Si tous ces éléments nous sont favorables, nous devrions vivre une belle fin d’année.

Vous redoutez une fermeture anticipée, comme pendant la Toussaint 2020 ?

Guy Vassel : Nous ne craignons pas une fermeture anticipée, tout simplement parce que le pass sanitaire est toujours en place, et qu’il a fait ses preuves. C’est un élément rassurant pour nos visiteurs. Par contre, nous nous tenons prêts au cas où les autorités nous demandent de renforcer la prévention, l’application des gestes barrières, etc… Nous sommes désormais aguerris à tous ces protocoles. Nous nous adapterons aux nouvelles mesures qui pourraient être exigées.

Vous venez de terminer l’événement « Peur sur le Parc », qui est désormais bien installé sur le marché.

Guy Vassel : Cette treizième édition de « Peur sur le Parc » est l’une de nos grandes satisfactions de 2021. Malgré le contexte incertain, nous avons attiré 400 000 personnes pendant les cinq semaines de l’événement (du 2 octobre au 7 novembre 2021, Ndlr). C’est notre record. Les quatre nocturnes que nous avons organisées ont été à guichets fermés, et le taux de remplissage de nos trois hôtels atteint 94% au mois d’octobre. C’est donc un bilan très positif, et une vraie satisfaction. Mais « Peur sur le Parc » est désormais un produit incontournable. Notre défi, désormais, c’est d’imposer le Noël Gaulois (du 18 décembre 2021 au 2 janvier 2022 pour le grand public, NDLR) comme un rendez-vous annuel, qui vise une autre cible, plus familiale. Nous pensons qu’il existe un vrai potentiel, qu’il y a quelque chose à faire autour de Noël au Parc Astérix.

L’offre du Parc Astérix n’est pas réduite pendant le Noël Gaulois, en raison de la météo ?

Guy Vassel : Nous fermons nos trois attractions aquatiques pour les remplacer par des attractions de saison, réunies dans un espace couvert, appelé « Tous en Piste ! ». Nos visiteurs pourront y trouver des pistes de luge, des patinoires… Nous proposons aussi trois spectacles d’hiver inédits par rapport au reste de l’année : un spectacle sur glace, un spectacle de cirque, et un spectacle de magie. Bien sûr, nos visiteurs pourront aussi rencontrer le Père Noël Gaulois, qui a des airs de ressemblance avec Obélix… A la fermeture du parc, la journée se termine par un spectacle pyrotechnique de Noël. Il y a aussi un petit marché de Noël avec des braseros, de quoi s’installer pour boire un bon vin ou chocolat chaud. Cet événement est un vrai produit familial, qui nous permet d’allonger la période d’ouverture du Parc Astérix, et de séduire une autre clientèle en hiver.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique