Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Frais de service : Havas Voyages fustige les pratiques de certains concurrents

Le clash entre le groupe Air France et FCM Travel (3mundi) fait grand bruit dans le voyage d’affaires. Pour le patron de Havas Voyages, des spécialistes du voyage d’affaires manquent effectivement de transparence.

Suite au récent retrait par Air France-KLM du mandat de vente accordé à la TMC FCM Travel, nous avons interrogé Christophe Jacquet. Le directeur général du réseau Havas Voyages (groupe Marietton) critique de mauvaises pratiques dans la profession, à l’heure où les frais de service compensent l’absence de commissions versées par le groupe aérien. 

L’Echo touristique : Havas Voyages cible majoritairement des PME. Avez-vous néanmoins de gros clients bénéficiant des tarifs négociés ?

Christophe Jacquet : Oui. De grands comptes ont des tarifs corporate qui font l’objet de contrats de gré à gré conclus directement avec Air France. Ces clients Havas Voyages représentent un budget de voyages de deux millions d’euros au minimum par an.

Je donne raison à Air France.

Affichez-vous toujours, séparément, les tarifs négociés et les frais de service, tel que le demande Air France-KLM aux TMC ?

Christophe Jacquet : Evidemment. Je ne suis pas toujours d’accord avec Air France. Pourtant, là, je lui donne raison à 100% (au sujet du retrait du mandat de vente envers FCM Travel, NDLR). La compagnie adopte une position dure mais nécessaire et extrêmement bénéfique à toute notre industrie. Cela permettra aux compagnies aériennes, aux TMC et aux entreprises comme aux administrations de s’appuyer sur un modèle sain. Il est urgent que notre modèle et notre marché soient protégés. 

Havas Voyages perd des appels d’offres parce que des concurrents répondent avec des grilles de service à zéro euro. 

Quel est le fond du problème, selon Havas Voyages ?

Christophe Jacquet : Sur le marché du voyage d’affaires, toutes les TMC répondent à des appels d’offres. Or depuis des années, Havas Voyages perd des appels d’offres parce que des concurrents répondent avec des grilles de service à zéro euro… Ces concurrents vont chercher de la profitabilité de manière masquée. Et ils font croire à tort que notre service n’a pas de valeur.

Donc, les frais de service doivent être clairement identifiés ?

Christophe Jacquet : La vision de notre entreprise, comme récemment rappelée lors de notre événement à Paris, est très simple : nous sommes des artisans, nous offrons une qualité de service, avec une démarche de progrès. La gestion des voyages d’affaires suppose un fort accompagnement, technologique et humain. Les frais de service valorisent notre métier. Qu’ils soient à la hauteur de nos coûts réels, c’est tout à fait normal. D’autant que les commissions versées par les fournisseurs diminuent. Afficher les frais de service, c’est non seulement la règle, mais aussi un gage de transparence par rapport à nos clients. Le principe est fondamental.

A lire aussi :

 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique