Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fonds de solidarité : le relèvement à 200 000 euros concerne les agences de voyages et les TO

Bonne nouvelle pour les professionnels : le relèvement du plafond s’applique aux entreprises du secteur du tourisme, dans certaines conditions.

Le ministère de l’Economie et des Finances vient de faire un point précis sur l’évolution du fonds de solidarité au 1er décembre 2020.

Les entreprises fermées administrativement peuvent obtenir une indemnisation de 20% du chiffre d’affaires mensuel dans la limite de 200 000 euros par mois. C’est notamment le cas des bars et des restaurants (à lire, Hôtels et restaurants : le fonds de solidarité indemnise jusqu’à 200 000 euros par mois).

Une aide indexée sur la perte d’activité

S’agissant des entreprises des secteurs du tourisme, événementiel, culture, sport (S1) qui ne ferment pas mais subissent une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50%, elles auront accès au fonds de solidarité sans critère de taille. Ces sociétés pourront obtenir une aide allant jusqu’à 10 000 euros, ou une indemnisation de 15% de leur chiffre d’affaires mensuel.

Pour les entreprises perdant plus de 70% de leur chiffre d’affaires, l’indemnisation atteindra 20% du chiffre d’affaires mensuel. Et ce, dans la limite de 200 000 euros. Cette aide sera attribuée sur la base de la déclaration de son numéro SIREN, précise Bercy.

Une demande des EdV

« Nous avons obtenu que notre secteur soit concerné par le relèvement du plafond de l’aide du fonds de solidarité pour le mois de décembre qui est donc porté de 100 000 euros à 200 000 euros », se réjouissent les Entreprises du Voyage (EdV).

En décembre, tous secteurs confondus, les dispositifs de soutien du gouvernement représentent un coût mensuel de 3,5 milliards d’euros.

Le formulaire du fonds de solidarité de novembre (plafonné à 100 000 euros) sera disponible le 4 décembre dans votre espace particulier sur impots.gouv.fr. Tous les détails sont disponibles sur le site du ministère de l’Economie.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique