Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Finnair se renforce en Asie après une bonne année 2016

La compagnie nationale finlandaise parie sur son hub à Helsinki pour s’imposer sur la desserte en Asie.

En 2016, Finnair a pour la première fois passé la barre symbolique des 10 millions de passagers, à près de 11 millions. Avec un chiffre d'affaires de 2,316 milliards d'euros (+2,8 %) pour un résultat net de 55,2 millions d'euros, la compagnie veut désormais devenir une compagnie incontournable de la desserte asiatique.

Finnair mise ainsi sur son hub à l’aéroport d’Helsinki-Vantaa, dont le terminal sera agrandi d’ici à 2019, pour permettre l’exploitation des 22 A350-900 commandés d’ici à 2021. "Nous sommes la première compagnie européenne à avoir reçu ce modèle, en novembre 2015. Nous en comptons actuellement 7, et 4 nous seront livrés d’ici à la fin de l’année", précise Javier Roig, directeur des ventes pour l’Europe du sud chez Finnair.

Une offre renforcée sur le Japon

Selon Javier Roig, l’aéroport d’Helsinki s’impose naturellement comme une escale entre l’Europe et l’Asie. "C’est un aéroport très compact, moderne, efficace : on peut avoir sa correspondance en 40 minutes", précise le directeur des ventes. "Géographiquement, la Finlande est sur la route de la Chine, du Japon, de la Corée ou de Hong-Kong. On gagne plusieurs heures de voyage par rapport aux routes empruntées par les compagnies du Golfe par exemple". 

Pour accompagner ses ambitions asiatiques, Finnair renforce sa présence dans les airs. Cet été, la liaison Helsinki/Tokyo Narita bénéficiera de 4 vols hebdomadaires supplémentaires, opérés avec le nouvel A350-900, du 5 juin au 27 octobre. Via la joint-venture montée avec Japan Airlines, British Airways et Iberia, Finnair proposera donc 18 liaisons hebdomadaires entre Helsinki et Tokyo-Narita. Avec ses vols directs vers Osaka, Nagoya et Fukuoka, 35 fréquences par semaine seront proposées à destination du Japon.

Un autre A350 sera positionné entre la capitale finlandaise et Hong-Kong pour effectuer 10 liaisons hebdomadaires. Dès le 29 novembre 2017, Finnair desservira également Goa, en Inde, et programmera ainsi 18 destinations asiatiques depuis son hub d’Helsinki.

Un vol direct pour la Laponie cet hiver

L’aéroport d’Helsinki est quant à lui desservi cinq fois par jour depuis Paris-CDG, en code-share avec Air France. Six liaisons Nice-Helsinki hebdomadaires sont prévues pour l’été 2017, ainsi que deux vols hebdomadaires du 6 mai au 30 septembre vers et depuis Biarritz. En 2016, 213 000 touristes ont voyagé avec Finnair depuis la France. 50% d’entre eux ont voyagé entre les deux capitales, et 14% ont transité par Helsinki vers l’Asie. Avec ses nouvelles liaisons, Finnair espère accueillir 10% de passagers supplémentaires entre la France et la Finlande en 2017.

La compagnie finlandaise fait aussi le pari de la Laponie, et assurera un vol direct entre CDG et Kittila à partir de 355 euros TTC, tous les mardis de l’hiver. "C’est un vrai pari, mais on mise sur l’attractivité de la Laponie et sur le centenaire de la République de Finlande, qui se tient en fin d’année", complète Javier Roig.

Finnair compte plus de 70 appareils. 90% de sa flotte est siglée Airbus. La compagnie emploie 5 000 salariés et envisage d’ouvrir  dès que possible une liaison entre Helsinki et Lyon.