Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

F. Vanhoutte milite pour un Grenelle de l’hôtellerie

Les enjeux de l’hôtellerie en ligne, thème du Totec 2013, méritent bien plus qu’une assignation, selon Frédéric Vanhoutte, président d’Eventiz.

Même s’il critique ouvertement le ministère du Tourisme, Frédéric Vanhoutte, fondateur du Totec, salue l’assignation d’Expedia par la DGCCRF.

"Cette action aura la vertu de clarifier les choses, estime-t-il. Expedia pourra expliquer son activité, et les institutions pourront mieux comprendre les problématiques du secteur". Le sujet des relations d’amour et de désamour entre les grandes centrales de réservations et les hôteliers sera au cœur des débats du 5ème Totec, qui a choisi pour thème le "Digital Hospitality" cette année. Une heureuse coïncidence.

Rétablir le dialogue

"Ce sera l’occasion de rassembler tous les acteurs, de rappeler la chaîne de valeur. J’espère qu’il initiera le Grenelle de l’hôtellerie que nous devrions avoir". Reste à savoir si les groupes Expedia et Booking seront présents au Totec, qui se déroule le jeudi 5 décembre à Paris. Pour l’instant, les deux agences en ligne n’ont pas répondu.

Au-delà de sa conférence annuelle sur les technologies appliquées au tourisme, l’idée que défend le président de Level, c’est de privilégier le dialogue et l’échange, plutôt que de batailler, parfois un peu sur le tard. "Les pouvoirs publics réagissent quand les hôteliers font du lobbying"."Et l’Umih n’a rien fait quand les Booking et Expedia ont commencé à évangéliser et à signer des accords", lâche Frédéric Vanhoutte. Le fondateur d’Eventiz dénonce aussi une méconnaissance des OTAs  (Online travel agencies, Ndlr), de la part des autorités, de certains journalistes, des hôteliers et des fédérations, ainsi qu'un amalgame entre tous les sites marchands de voyage.

La conférence en streaming

La 5ème édition du Totec attend 400 participants, dont une centaine d’hôteliers et environ 60 compagnies aériennes.

Pour la première fois cette année, elle sera retransmise en direct, en streaming.

En plus des conférences, du débat central à 14h, d’un espace exposants, un espace sera réservé aux start-up : les jeunes pousses de moins de deux ans peuvent être présentes, moyennant un coût symbolique.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique