Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Expedia stoppe la revente des voyagistes

  Le forfait dynamique et les prestations dites "sèches" deviennent la priorité absolue du pure player en France.

Expedia.fr déclare forfait auprès des TO. Le site a récemment adressé un e-mail à ses "partenaires" français, pour leur annoncer qu’il arrêtait la distribution de leurs produits.

C’est Ian Davies, vice-président transport EMEA de l'agence en ligne, qui a pris sa plume pour annoncer et expliquer l’arrêt des relations commerciales avec plusieurs voyagistes : "Dans la continuité de sa stratégie menée ces dernières années, Expedia a décidé de concentrer ses investissements sur les produits phares de la marque : les hôtels, les vols et les formules dynamiques". Des propos que nous a également tenus presque mot pour mot Isabelle Pinson, directrice France.

Pour l’instant, cette décision est propre au marché tricolore, a-t-on appris. La vente de circuits et de séjours classiques continuerait dans certains pays européens. Son arrêt officiel dans l’Hexagone date du 13 novembre. Vincent Luna, directeur des forfaits pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, a pour sa part quitté le pure player il y a quinze jours, nous a précisé l’intéressé.

"Nous restons déterminés à accroître l’activité d’Expedia en France", tient à préciser Isabelle Pinson, directrice France, qui a récemment signé un accord avec Maximiles. "Plusieurs innovations technologiques concernant les vols et les formules dynamiques devraient voir le jour très prochainement".

Brandalley aussi

Le site Brandalley arrête, lui, toute son activité de distribution de voyages, pour se recentrer sur le prêt-à-porter. La directrice du pôle tourisme, Sophie Bozouki, qui s’occupait jusqu’alors de l’activité tourisme, nous l’a confirmé lors d’un bref échange téléphonique.

Spécialiste des ventes flash et grand magasin de mode en ligne, Brandalley s’était diversifié en 2010 dans le voyage, un secteur qui aurait généré quelques millions d’euros cette année. Mais l’entreprise, qui peine à décoller face à des poids lourds comme Vente-privee.com, ne souhaite plus se disperser.

 

A lire aussi : Expedia apporte 3,2 millions de nuitées aux hôteliers français
 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique