Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Exotismes relance son poker de l’hiver

Accélérateur de ventes, le poker de l’hiver revient avec, pour la première fois, deux sites Internet dédiés à l’opération.

Exotismes relance son poker de l’hiver. Après avoir vécu une année 2022 faste, le tour-opérateur marseillais reconduit son dispositif, qui porte la commercialisation de ses produits pendant une période stratégique dans son modèle économique.

Pour cette édition 2023, Exotismes a même lancé un nouveau site dédié à l’opération, spécialement consacré aux combinés avec une sélection des meilleures offres. Le poker de l’hiver dispose, par ailleurs, de son traditionnel site.

Un chiffre d’affaires record en 2022

Sur ces deux interfaces, les offres sont disposées par destination et par prix croissant, et chaque produit présenté sous forme de carte à jouer mentionne « avion+séjour » avec les bagages à la carte, rappelle le voyagiste spécialiste des îles lointaines.

Ainsi, certaines destinations long-courriers apparaissent comme accessibles au niveau tarifaire, alors que les prix flambent dans l’aérien. Par exemple, la Guadeloupe s’affiche à partir de 669 euros la semaine (7J/5N) avec hébergement en résidence hôtelière 2 étoiles. L’Île Maurice sort à partir de 999 euros la semaine (7J/5N), et le combiné Tahiti/Moorea/Bora Bora (12J/9N) apparaît à partir de 3 099 euros.

Cette opération commerciale s’accompagne d’un dispositif promotionnel désormais bien huilé, avec newsletter envoyées aux agences de voyages partenaires, plan de communication (TV, réseaux sociaux…) et animation commerciale. A l’issue de l’exercice précédent, le voyagiste a enregistré un chiffre d’affaires d’environ 170 millions d’euros, en forte hausse (+28%) par rapport à 2019.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique