Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Exclusif : le français Homerez lève 4 millions d’euros

Créée par trois ex-directeurs de Booking, la start-up a séduit des fonds et des business angels, Nicolas Brumelot notamment. Quel est son modèle ?

 

Kamal Bounajma a lancé la version française de Booking, quand il était directeur Europe du Sud du site. C'est avec deux anciens dirigeants de la centrale de réservations hôtelières, Loic Dupont et Rachel Howes, qu'il a créé Homerez.com. Cette start-up, positionnée comme plate-forme d'intermédiation dans la location saisonnière, vient de lever 4 millions d’euros, pour développer sa technologie, l’international et la distribution.

XAnge, déjà investi dans Evaneos

Le tour de table a été réalisé auprès d'Entrepreneur Venture, de XAnge et des business angels Nicolas Brumelot (cofondateur de Go Voyages et de MisterFly), David Roche (ex-président de Hotels.com), Pablo Szefner (JustFab) et Frédéric Halley. XAnge a pour sa part déjà investi dans l'e-tourisme, soit dans la plate-forme de réceptifs Evaneos, et celle de locations saisonnières de luxe Le Collectionnist.

"A l'issue de la levée de fonds, les fondateurs restent majoritaires dans le capital", explique Kamal Bounajma.

Des contrats avec les acteurs du collaboratif

A l'image notamment de Xotelia, une autre start-up française, Homerez accompagne les propriétaires dans la gestion de leurs biens locatifs. "Nous aidons les particuliers à optimiser leurs annonces, et à les distribuer sur des sites de locations de vacances", souligne Loic Dupont.

Avec quels portails tiers a-t-il signé ? "Nous avons des contrats avec Airbnb, HomeAway, TripAdvisor, Booking, mais aussi Casa Mundo en Allemagne, poursuit Kamal Bounajma. Nous avons la connectivité avec tous ces sites, ce qui nous permet la synchronisation des calendriers et des prix".

15% de commission

Au niveau de son modèle économique, Homerez facture à ses 1000 clients propriétaires 15% de commission sur le montant des réservations. Des frais de service qui incluent son service-client multilingue, pour répondre aux voyageurs au nom des hébergeurs.

"L’an passé, nous avons généré, chez nos partenaires, plusieurs millions d’euros de locations", indique Loic Dupont. La jeune société annonce une croissance de 250% du nombre de propriétés louées au premier trimestre de 2016.

Ancré dans le CtoBtoC, ce nouvel intermédiaire est encore à l’aube de son développement, mais sur un terrain de jeu immense. "Homerez symbolise l’avènement d’une technologie dans un métier très fragmenté, à l’image de Travelclick et de Fastbooking dans l’hôtellerie", commente Morgann Lesné, associé de Financière Cambon, son conseil stratégique et financier.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique