Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Euro Disney asphyxié par le remboursement de sa dette

Le demi-échec du parc Walt Disney Studios pèse sur la fréquentation du site et sur le taux d’occupation des hôtels.

Euro Disney a annoncé pour le troisième trimestre, clos le 30 juin, une baisse de chiffre d’affaires de 7% (à 275,6 millions d’euros) qui est imputée, selon le nouveau PDG André Lacroix, « au ralentissement de l’activité dans le secteur du tourisme et des voyages et à l’impact des grèves intervenues en France ». Dans ces conditions, Euro Disney a précisé ne plus être en mesure d’atteindre « les niveaux de fréquentation et de taux d’occupation initialement attendus dans les parcs à thèmes et les hôtels pour l’exercice 2003 et 2004 ». Disneyland Resort qui a accueilli l’an dernier 13,1 millions de visiteurs s’était en effet fixé lors de l’ouverture du parc Walt Disney Studios en mars 2002 un objectif ambitieux de 17 millions d’entrées en année pleine. Or le succès de ce second parc se fait toujours attendre, conséquence d’un prix d’entrée élevé de 39€ soit autant que celui du parc Disneyland. 

N’étant plus en mesure d’honorer ses engagements bancaires pour 2003 et 2004 et afin d’éviter une éventuelle faillite, André Lacroix a donc entamé des négociations avec les banques concernant le remboursement de la dette de 2,2 milliards d’euros, ainsi qu’avec sa maison mère, The Walt Disney Company, pour le remboursement d’une ligne de crédit de 167,7 millions d’euros. Aucun plan social n’est en revanche programmé à ce jour dans l’entreprise qui compte 12 000 cast members. 

 

 

 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire