Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

EN DIRECT DU POW WOW – Trump ne brise pas le rêve américain

Après des inquiétudes suite à l’élection de Donal Trump, les voyagistes accomplissent une meilleure saison sur les Etats-Unis en 2018, ce qui profite aux autotours et aux voyages à la carte. Les ouvertures de lignes et le volume de repeaters font émerger d’autres Etats derrière la Californie et la Floride.

Très inquiets il y a un an, suite à l’élection de Donald Trump, les voyagistes sont rassurés : le nouvel occupant du bureau ovale ne dissuade pas les Français de partir aux Etats-Unis. « Trump n’a pas brisé le rêve américain », résume Rémi Vénitien, chef de produit chez TUI France. La saison s’annonce ainsi meilleure comparé à 2017, selon les TO interrogés lundi à Denver lors de l’ouverture de l’International Pow Wow (IPW), le salon américain du tourisme. « Le marché est plus dynamique avec un beau panier moyen », confirme Charles Julien, responsable de production chez Jetset. « La force du marché français, c’est un taux de 50% de repeaters et le budget, de l’ordre de 2 500€ par personne pour 13 jours auquel il faut ajouter 150€ de dépenses journalières », détaille Geoffrey Duval, le président du Visit USA Committee France.

Une baisse des tarifs aériens en 2018

Outre une parité euro-dollar correcte, les ventes vers les Etats-Unis ont bénéficié d’une baisse des tarifs aériens liée à l’ouverture de lignes (par Norwegian, Level…) et des augmentations de fréquences (Air France, XL Airways…). « Il y a tellement de vols que cela ne bloque plus les ventes de dernière minute », note Barbara Grenier, responsable de production USA chez Kuoni/Vacances Fabuleuses, qui a réalisé de bonnes ventes en mai malgré les ponts. « Pour avoir de meilleurs tarifs, les clients n’hésitent pas à choisir des vols en correspondances sur Air Canada, BA, Icelandair, Lufthansa… », souligne Barbara Livney, responsable de production chez Partir aux Amériques.

Dans le détail des ventes, le Visit USA Committee constate toutefois une baisse des circuits accompagnés au profit des voyages à la carte et des autotours. Bien que réalisant 80% de ses ventes Etats-Unis sur ces deux segments, Kuoni/Vacances Fabuleuses ne délaisse pas les premiers. « Des tarifs plus offensifs et une refonte de nos circuits ont permis de repartir de l’avant sur cette gamme après une année 2017 moyenne», explique Barbara Grenier. De son côté, TUI France a abondement communiqué en BtoB sur le passage des circuits Vacances Transat sous la marque Circuits TUI et sur les différences avec les circuits NF. « L’ensemble de cette production Circuits est désormais chargée sur notre nouveau système informatique Tussy », précise Rémi Vénitien.

L’Ouest américain indétrônable N°1 des ventes

Aucun changement en revanche sur la demande qui reste centrée sur l’Ouest américain, New York et la Floride. « Comme chaque année à cette époque, un manque de disponibilités apparaît dans les parcs nationaux comme Brice Canyon et Monument Valley. Heureusement, les Français commencent à anticiper. Nous avons déjà des réservations sur l’Ouest pour l’été 2019 et pour cet hiver sur New York, la Floride et les ville de l’Est », se félicite Maureen Lachant, responsable de production pour la Maison des Amériques. Cette constance sur l’Ouest oblige les producteurs à se renouveler. « Il faut trouver des produits originaux en matière d’excursions et d’hébergements », admet Charles Julien qui profite de l’IPW pour faire son marché. Le volume de repeaters, les nouvelles dessertes et une hausse des représentations d’Etats et de villes américaines en France font néanmoins émerger une demande pour l’Oregon, Washington, la Louisiane, le Tennessee, le Mississippi, l’Utah, l’Alaska… « C’est très encourageant après des années à pousser ces Etats. Les thématiques comme la musique séduisent aussi », ajoute-t-elle.

Une concurrence féroce des OTAs sur Big Apple

Si New York reste plébiscitée, les TO sont confrontés à la forte concurrence des OTAs telles Expedia et Booking. « Pour faire des ventes, le voyage doit être obligatoirement packagé », souligne Barbara Livney. « Il faut faire du sur mesure pour s’en sortir », complète Charles Julien. Kuoni estime avoir trouvé la solution sur New York grâce à son outil Dynamik permettant d’assembler vols, hôtels, excursions et activités. « Il existe une clientèle d’un certain âge qui souhaite être accompagnée mais nous avons aussi de plus en plus de jeunes actifs, aisés, qui recherchent des produits plus personnalisés autour de thématiques comme l’art contemporain ou la musique, et veulent découvrir des quartiers alternatifs comme Brooklyn et le Bronx », explique Muriel Samana, présidente du réceptif Harlem Spirituals/New York Visions.

Selon Geoffrey Duval, 2018 devrait donc être un bon millésime, « autour de 1,7 à 1,8 million de visiteurs français ». Une prédiction réalisée par le Visit USA Committee sur la base de l’analyse des résultats du BSP et des voyagistes, les autorités américaines ayant « quelques » difficultés dans le traitement de leurs chiffres. La faute à un nouveau système de comptabilisation. Ne seront ainsi connus à l’automne 2018 que les résultats de fréquentation de… 2017 !

___________________________________________________________________________________

Le Visit USA Committee reste dynamique en 2018

Après la campagne « Welcome to the USA » réalisée en 2017 après l’élection de Donald Trump, le Visit USA Committe donnera cette année la parole aux destinations US dans de petites vidéos au slogan très direct ; « On vous attend ! ». L’association sera partenaire du Festival du film américain de Deauville et de celui du livre américain à Vincennes. Le 14 octobre sera organisée à Paris la 2ème édition de la Chasse au trésor sur le thème de la musique américaine. Coté BtoB, le Visit USA organisera un évènement parisien le 4 juillet et des workshops à Strasbourg le 13 novembre, à Lille le 20 et à Paris dans la cathédrale américaine le 22 novembre. Le e-learning continue avec des récompenses pour les vendeurs suivant ces formations en ligne. Enfin, les USA disposeront de leur plus grand stand sur l’IFTM.

___________________________________________________________________________________

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.