Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

En direct de Miami : cinq technologies qui décoiffent

30 entreprises ont fait leur "show" lors de la conférence PhoCusWright qui se déroule cette semaine en Floride. Nous partageons nos coups de cœur.

La conférence du cabinet d’études PhoCusWright, qui se déroule du 19 au 21 novembre à Hollywood près de Miami, rassemble 1500 professionnels du voyage. Lors de la première journée mardi, 30 start-up et groupes technologiques ont présenté leur plus récente innovation. Leurs patrons sont montés sur scène à tour de rôle, pour un pitch de 8 minutes, facturé 13 000 à 15 000 dollars. Dans ce ballet d’entrepreneurs, organisé au cordeau, cinq innovations ont retenu notre attention.

1) Le voyage porte-à-porte

L’australien Rome2Rio est un moteur de recherche multimodal et multi-sources, qui affiche des itinéraires en "door-to-door". De la ville du Mans à Hvar en Croatie, il faut ainsi prendre un train jusqu’à Paris, un vol jusqu’à Split, puis un bus et un ferry. Le trajet dure 31h47 minutes pour environ 165 euros. Tout nouveau, le calculateur de prix "indicatif" doit encore faire ses preuves – puisqu’il donne un montant sans donner la moindre date par défaut… Par contre, la carte avec l’itinéraire précis délivre une vraie valeur ajoutée. Rome2Rio, qui est disponible en marque blanche, est déployé en bêta sur eDreams.es (groupe Odigeo).

L’équivalent, dans le voyage d’affaires, c’est KDS Neo :

2) L’agent de voyages vocal

Toujours prompt à automatiser les flux, l'américain Concur lance une solution de planification des déplacements professionnels via un "agent virtuel expert", avec son partenaire EVA. Quand un voyageur d’affaires dit à son smartphone "Je veux aller au bureau de San Francisco", l’application lui demande de vive voix où, puis quand, avant d’afficher des vols indexés sur la politique voyage et les préférences voyageurs. En 2014, le service permettra la réservation vocale, et sera traduit en français, promet-on. Innovant ? Oui, mais inquiétant aussi pour la profession d’agent de voyages. La technologie est ainsi prête à se substituer à la TMC en cas d’annulation ou de changement de billet d’avion à la dernière minute. Prashanth Adhikari, vp de l’ingénierie de Concur, se veut rassurant : "L’agent de voyages s’occupe toujours du fulfillment. Nous restons complémentaires".

3) La revente de sa chambre d’hôtel

Roomer Travel a créé une place de marché CtoC, pour que les voyageurs puissent revendre leur chambre déjà payée et non-remboursable, à un prix attractif. C’est une transaction win-win, avec du bon buzz à la clé, assure Richie Karaburun, managing director aux Etats-Unis de Roomer. Le vendeur récupère une partie de ses deniers, l’acheteur profite d'un rabais. Roomer, qui facture une commission de 15 dollars en moyenne par transaction, s’occupe du changement de nom auprès de l’établissement. Les annulations de chambres non-remboursables représenteraient un gâchis d'environ 8,6 milliards de dollars par an.

4) Le check-in mobile

Simple et efficace, CheckMate veut épargner au voyageur de faire la queue pour s’enregistrer dans son hôtel. Sa jeune application permet surtout de faire son check-in avant d’arriver sur place. La remise des clés passe alors par un comptoir d’enregistrement express ou via le concierge. "Le client reçoit les instructions par mail", explique Antonhy Maggio, co-fondateur de CheckMate. Basée à San Francisco, la start-up compte séduire des hôteliers (auxquels est demandé un abonnement mensuel), sachant que les grandes chaînes comme Marriott, Fairmont et Hyatt ont déjà leur propre solution. Les agences de voyages en ligne peuvent intégrer gratuitement sa technologie, ce qu’a fait Room77.com.

5) Les annonces personnalisées

DataPop automatise la création d’annonces ciblées et personnalisées sur Internet, qui tiennent compte du profil comme des préférences des voyageurs. Sa solution de publicité sémantique vise à simplifier la vie des marketeurs. Les ventes des sites web qui l'ont adoptée ont augmenté de 40% en moyenne, sans inflation concomitante des frais de marketing, assure le cofondateur Jason Lehmbeck. DataPop compte parmi ses clients la compagnie aérienne Qantas et la chaîne d’hôtels La Quinta.

Lors de la conférence PhoCusWright, les start-up et les grands groupes qui ont fait leur pitch mardi 19 novembre sont en majorité dans la mobilité, la personnalisation, les services hôteliers. Paradoxalement ou non, les réseaux sociaux n’ont pas inspiré outre mesure, ni le Big Data.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique