Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Egencia décrypte et mesure le Bleisure

Une récente étude réalisée pour Egencia met en lumière la porosité qui existe entre tourisme d’affaires et de loisirs dans les usages des Français.

Egencia, la marque voyage d’affaires du groupe Expedia, vient de présenter les résultats d’une étude menée par OnePoll en février 2015, auprès d'un échantillon de 1000 salariés en France, en Allemagne et en Grande-Bretagne, voyageant parfois pour raisons professionnelles. Résultat : un voyageur français sur deux réalise entre 3 et 5 voyages d’affaires par an, soit plus que ses homologues anglais qui sont pour leur part seulement 34% à se déplacer professionnellement à une telle fréquence.

Les Français plus enclins au Bleisure

Les Français n’hésitent pas à tirer parti de ces déplacements pour leurs loisirs, 24% d’entre eux rallongeant leur séjour pour raisons personnelles, contre 20% pour les Allemands et 10% pour les Anglais. Seuls 13% des Français se refuseraient à prolonger leur voyage. Selon Christophe Peymirat, vice-président senior d’Egencia EMEA, "les Français associent motivation et joie au voyage d’affaires, alors que les Anglais se déclarent plus fatigués et stressés par ce dernier".

Signe de cette appétence pour les découvertes en dehors de sa zone habituelle de travail, le voyageur d’affaires français met régulièrement un guide touristique dans sa valide. 42% avoue partir avec guide et ordinateur dans leur mallette.

Le wifi haut débit comme prérequis

En matière de technologies, les attentes doivent également répondre à des exigences professionnelles, mais aussi permettre de garder le lien avec ses proches. Environ 61% des Français se disent ainsi soucieux de rester en contact avec leur famille. Pas étonnant donc que pour 74% de ces mêmes voyageurs français, le wifi  haut débit est devenu un prérequis dans le choix de leur hôtel lors du séjour.

Les réseaux sociaux reflètent d’ailleurs ce mélange des genres, 42% des voyageurs d’affaires postant des photos et commentaires sur leur compte personnel facebook et autres, un pourcentage plus important chez les – de 25 ans et qui n’est que de 12% pour les 45-54 ans.

S’il est certain que la frontière entre le voyage d’affaires et de loisirs se délite, la motivation qu’inspirent les déplacements professionnels a parfois ses limites. Les conditions matérielles du voyage et le stress qu’il peut générer peuvent s’avérer rédhibitoires pour certains voyageurs d’affaires, comme l’indiquait en octobre 2014 le baromètre 3Mundi/Déplacements Pros.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique