Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ebookers vise le podium du e-tourisme européen

Après une année 2009 morose, l’agence en ligne rattrape son retard grâce à ses outils technologiques et à une stratégie marketing dynamique.

Présent sur 12 marchés européens, ebookers a passé un très bon été, y compris en France. « Nous avons été agréablement surpris par les volumes de ventes cet été », explique Guillaume Cussac, directeur général d’ebookers pour les marchés du Royaume-Uni, de la France et de l’Irlande. « Nos ventes se sont maintenues cet été, ce qui nous permet de continuer d’afficher une croissance annuelle supérieure à celle du marché », poursuit-il, en prenant comme référence les chiffres de la Fevad du premier trimestre, + 25 % par rapport à 2009. + 80 % pour les packages dynamiques, + 86 % pour les hôtels secs, + 38 % pour les vols, les croissances affichées pour juillet et août comparées à la même période l’an dernier sont florissantes et « la rentabilité est aussi au rendez-vous ». Même si 2009 ne restera pas dans les annales, du fait d’un marché en crise mais aussi d’un passage à vide d’ebookers sur le marché. Les investissements technologiques réalisés en 2009 commencent donc à porter leurs fruits, « après une nécessaire période de rodage ». La migration de la plate-forme technologique a permis « d’améliorer le taux de conversion, d’apporter plus de profondeur dans nos contenus et, surtout, d’avoir une rapidité d’affichage de nos résultats qui nous faisait défaut », reconnaît le DG. Au niveau commercial, la suppression des frais d’annulation rassure les clients et « redonne de la souplesse à leurs achats ». Le développement des packages dynamiques a aussi fait ses preuves. Illustration avec une opération commerciale sur l’Italie, organisée en haute saison et qui a permis d’afficher des taux de croissance de 230 % sur Rome, en city break. « L’effet est immédiat et le client en profite pour réserver un hôtel plus haut de gamme », commente Guillaume Cussac.