Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Easyjet perd 380 millions de livres, le fondateur veut évincer le PDG

Les pertes s’accumulent pour easyJet. Pire, son fondateur Stelios Haji-Ioannou, a appelé à la destitution du PDG et du président de la société.

Easyjet a déclaré qu’elle anticipe une perte avant impôt comprise entre  360 et 380 millions de livres sterling, pour le premier semestre se terminant le 31 mars. Et ce, en incluant l’impact de la couverture de carburant. Sans le coût de la couverture du carburant, les pertes seraient de 185 et 205 millions de livres sterling, ce qui représente une amélioration par rapport à ses résultats de 2019.

Le transporteur a pris un certain nombre de mesures pour améliorer sa liquidité, notamment en obtenant un prêt de 600 millions de livres sterling, soutenu par le gouvernement . Elle a également signé deux contrats de prêt à terme d’une valeur d’environ 400 millions de livres sterling et a entièrement retiré sa facilité de crédit renouvelable de 500 millions de dollars américains. EasyJet a également annoncé qu’elle reportait la livraison de 24 nouveaux appareils Airbus mais n’a pas précisé la durée de l’ajournement.

Toutes ces liquidités supplémentaires atteindraient, selon la compagnie, 1,95 milliard de livres sterling. Conduisant à un solde de trésorerie d’environ 3,3 milliards de livres sterling. Selon les médias britanniques, ces liquidités pourraient permettre à la compagnie de tenir neuf mois avec ses avions immobilisés. Easyjet publiera ses résultats définitifs du premier semestre le 30 juin sous la direction de la Financial Conduct Authority.

Divergences de vue

De son côté, le principal actionnaire et fondateur d’easyjet, Sir Stelios Haji-Ioannou, a menacé de poursuites judiciaires les dirigeants de la compagnie parce qu’il pense que la low cost devrait annuler complètement la commande totale d’Airbus de 103 appareils pour économiser de l’argent.

Selon Reuters Sir Stelios Haji-Ioannou, dont la valeur des actions a perdu 1,2 milliard de livres en un mois, a appelé à la destitution du PDG Johan Lundgren, et du président de la société, John Barton. Le magnat des affaires a accusé les dirigeants d’easyJet de se comporter comme des « scélérats » à propos de leur décision de maintenir l’accord de plusieurs milliards de livres pour acheter de nouveaux avions à Airbus.

Il a ajouté : «Si je réussis à destituer les quatre administrateurs lors des prochaines réunions, je m’attends à ce que le reste du conseil d’administration fasse la promotion du chef de l’exploitation en tant que PDG par intérim pour gérer le « parking des avions » et notifier la résiliation du contrat à Airbus.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique