Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Dormir chez l’habitant, une mauvaise idée ?

Un tour-opérateur a taclé notre reportage sur Cuba, publié dans le magazine 3054. "Sans doute les maisons d'hôtes que vos journalistes vantent autant vont(-elles) vous payer des pages de publicité (…). Sans doute aussi, que les agences vont faire de super ventes et gagner leur vie en suivant vos conseils".

Vous avez raison Monsieur le voyagiste. Airbnb.com n'est qu'un épiphénomène. Tiens, partageons ses résultats 2012 : plus de 4 millions de voyageurs ont déjà séjourné dans un logement très particulier du site californien (3 millions rien qu'en 2012). Et à Cuba, me disait ma guide, les chambres chez l'habitant viennent compenser le manque de capacités hôtelières à Trinidad. Sur le site d'avis TripAdvisor, elles sont au nombre de 178, alors que seulement 8 hôtels sont recensés !

L'Echo touristique va sur le terrain pour découvrir un pays, visiter des hôtels de charme et de grande capacité, mais aussi pour palper ce genre de réalité, et ne pas la mettre sous cloche sous prétexte q'il n'y a pas de commission à la clé. Si nous restons tous accrochés aux vieilles recettes et aux hôtels classiques, nous allons passer à côté du train de la nouveauté. Le client changera de gare.

Compliqué et chronophage = valeur ajoutée

L'écoute des clients et de leurs attentes, c'est la clé de la fidélisation, d'après les spécialistes de la relation-client. Il faut être force de proposition et de créativité. Le logement chez l'habitant fait clairement partie des nouvelles aspirations des voyageurs.

Oui, c'est compliqué et chronophage. Mais le consommateur n'a justement pas le temps ni forcément les idées. C'est donc aux professionnels de se montrer innovants. Bien sûr, les Français continueront d'aller en grand nombre à Cuba dans les hôtels-clubs tout inclus, notamment en famille. Toutefois, il faut se rendre à l'évidence : ils auront de moins en moins envie de passer par une agence dite traditionnelle pour réserver un forfait tout inclus. Les sites des TO et des agences en ligne suffiront à leur bonheur : ils réserveront en direct sur Marmara, Promovacances ou Havas-voyages.fr. Il faut donc, dans un point de vente physique, proposer autre chose : du sur mesure, de la dentelle, quitte à ajouter des frais de dossier parfaitement justifiés.

Des reportages en 3D

Et puis, avec les années, les destinations auront de moins en moins de secrets "physiques". Avec les reportages TV et Internet, les voyageurs ont une idée assez précise de leur prochaine destination avant même d'avoir embarqué à bord de l'avion. Bientôt, nous aurons non seulement des films en 3D mais aussi des reportages en 3D. Nous pourrons même nous "vidéoporter dans des destinations" – c'est le thème d'un atelier du nouveau Forum du tourisme numérique de Deauville.

Avant l'avènement dans notre quotidien des écrans divers et variés, les villes, les plages, les régions que nous visitions pour la première fois nous dépaysaient complètement. Il y avait une vraie découverte visuelle. Aujourd'hui et demain, ce sont les rencontres qui feront de plus en plus le sel du voyage. Et à ce titre, les logements et repas chez l'habitant sont des options intéressantes. Partager le quotidien des Cubains, c'est aussi mieux les comprendre, mieux les apprécier dans toute leur diversité. Le peuple est accueillant, ouvert d'esprit, joyeux malgré l'adversité. Il serait dommage de se priver de l'opportunité de le rencontrer, ne serait-ce qu'un jour dans un voyage… Ne croyez-vous pas ?

Linda Lainé

 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique