Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Départ Demain doublera ses ventes en 2018

La start-up de Michel-Yves Labbé connait une forte hausse de ses ventes en 2018, portées par son site Internet, les bons plans issus des TO et la création d’une production maison complémentaire.

C’est à l’IFTM que nous avons rencontré Michel-Yves Labbé, le patron de la start-up et sa jeune équipe. L’occasion de faire un point sur l’activité après l’abandon de son rachat par Vente-Privée. Créé en 2015, Départ Demain affiche toujours une croissance insolente, marquée par une hausse de 135% de son volume d’affaires à fin août comparé au 8 premiers mois de l’année 2017. Pour 2018, avec 300 clients en moyenne par mois, Départ Demain table sur un volume d’affaires supérieur à 5M€ contre 2,5M€ un an plus tôt. « Notre volonté n’est pas de faire du volume mais de garder notre spécificité et de maîtriser la qualité des produits que nous proposons. Départ Demain certifie tout ce qui est sélectionné car avec une équipe de 4 personnes, il n’est pas possible d’avoir des après ventes », souligne Michel-Yves Labbé.

Une production maison pour compléter

Le distributeur a notamment profité des ventes de dernière minute pendant et après la Coupe du Monde de Football. « Nous avons bénéficié de bons produits et de bons prix puisque nos fournisseurs ont eu des difficultés à écouler leurs stocks jusqu’à la mi-juillet », explique Michel-Yves Labbé.

Les marges sont en outre meilleures, la jeune pousse s’étant lancée depuis l’arrivée d’Anne-Aurore Menier, responsable de production, dans la fabrication de produits afin de compléter son offre de destinations et de commercialiser des types de séjours non proposés par la vingtaine de TO partenaires. Un safari au Kenya, des séjours balnéaires aux Antilles et des circuits en Asie figurent notamment parmi ces créations maison. « L’avantage est d’avoir de bons deals en travaillant avec des réceptifs et des disponibilités jusqu’à J-10 pour l’Asie voire J-2 pour le Kenya », explique-t-elle.

Célibataires : un marché porteur mais complexe

Plus que l’application – téléchargée 560 000 fois depuis sa création -, c’est désormais le site Partirdemain.com qui tire la croissance des ventes. Visité 290 000 fois en moyenne par mois, il permet une distribution 24h/24 et 7j/7 de promotions piochées chez Orchestra, les fameux « Départ (après) demain » proposés entre J-7 et J-21. Les ventes flash des mardi et jeudi qui ont fait le succès de l’application y sont également présentes. Ainsi, 67% des ventes sont réalisées à J-7, 90% à J-14 et le reste à J-21. « Avec le site, nous avons réussi à toucher les familles et, surtout, les seniors qui ne s’étaient pas appropriés l’application », ajoute Michel-Yves Labbé. Départ Demain tente désormais de cibler les célibataires, ce qui s’avère techniquement plus complexe, Orchestra ne permettant pas d’identifier ce produit spécifique dans la production des voyagistes. « Nous sommes bloqués alors qu’il existe 18 millions de célibataires en France », regrette le fondateur de Directours. En attendant, Départ Demain compte étendre son offre locative en France, Espagne et Italie, et lorgne pour 2019 sur le marché des croisières qui manque à l’appel.