Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Croissance 2010-2011 : honneur aux mini-réseaux

Mini-réseaux et agences-enseignes se partagent la tête du classement des meilleures croissances en 2011. Avec une mention spéciale pour les spécialistes du voyage d’affaires.

Malgré les difficultés, les distributeurs ont globalement fait face en 2011. À quelques exceptions près, ils ont réussi à accroître leurs volumes d’affaires, signe que, malgré tout, l’activité n’a pas été si morose dans les agences l’an dernier.

Les mini-réseaux s’en sont particulièrement bien sortis à l’image de Génération Voyages, qui se hisse sur la plus haute marche du podium. Malgré un volume d’affaires encore modeste (17,9 millions d’euros), l’acquisition de deux points de vente a permis au réseau du Nord de la France de faire un bond de 25 % dans ses résultats.

La croissance externe a également été au rendez-vous pour Selectour Bleu Voyages. Le réseau n°1 au sein d’AS Voyages tisse progressivement sa toile et ça lui réussit ! Le rachat de Grand Large Voyages en 2008 puis l’acquisition d’un second plateau d’affaires à Paris en 2011 avec la reprise de Luc Voyages lui permet d’être particulièrement performant sur le voyage d’affaires, qui représente désormais 65 % de ses ventes.

LES AGENCES-ENSEIGNES ÉGALEMENT EN PROGRÈS

Tourné à 70 % vers le business travel, Cap 5, membre de Manor, s’est également bien maintenu en 2011. Les tensions autour de l’avenir de la marque Jet tours (le réseau compte 3 agences-enseignes dans le Nord) n’ont pas eu de conséquence sur les résultats du mini-réseau. Son patron Jean-Michel Rath avait clairement exprimé sa déception lors du dernier congrès Manor, reprochant à Thomas Cook « la dégradation du produit Jet tours et les prix affichés qui ne sont plus compétitifs par rapport à ceux pratiqués en Belgique ». Thomas Cook, qui refuse depuis plusieurs années de communiquer ses résultats, est d’ailleurs de nouveau absent de notre palmarès financier. Même sans chiffre précis, on sait que l’année 2011 a été mauvaise pour le réseau, subissant de plein fouet les conséquences du Printemps arabe. Il pourrait se retrouver à la fin de l’année 2012 dans une situation encore plus complexe si son partenaire Manor, dont le volume d’affaires est en légère croissance cette année (+3,8 %), décidait de ne pas renouveler le contrat-cadre qui les lie depuis 3 ans. Le réseau pourrait en effet choisir de resserrer davantage les liens avec TourCom, son nouvel associé au sein de BTTG, dont les résultats ont été honorables en 2011(+5,1 %). Son expertise dans le tourisme, à travers notamment ses outils maison tels que TourCom réceptif et TourCom à la Carte, est un atouts de séduction pour Manor historiquement plus faible sur la partie loisirs. Avec un volume d’affaires de 250 millions d’euros en 2011 (+16,3%), BCD Travel contribue également à la croissance du réseau TourCom. Le spécialiste du voyage d’affaires s’est en effet vu confier la gestion des déplacements professionnels de plusieurs nouveaux clients, dont trois sociétés du CAC 40.

Enfin, bien que 100 % tourisme, les agences Club Med et Voyageurs du Monde ont, comme en 2010, poursuivi leur croissance l’an dernier. La preuve que, crise ou pas, lorsqu’on tient un bon concept, les clients sont au rendez-vous.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique