Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Crise politique en Catalogne : le tourisme accuse le coup

 » Alors que la Catalogne est suspendue au bras de fer qui oppose les séparatistes au gouvernement espagnol, le tourisme subit déjà de lourdes conséquences, avec des réservations en baisse de 20%. »

Les images des violences policières et celles des manifestations à Barcelone ont fait le tour du monde, début octobre, au lendemain du référendum d'autodétermination sur l'indépendance de la Catalogne. Les conséquences de cette mauvaise publicité et de la situation politique n’ont pas tardé à se faire sentir sur l’activité de la première destination touristique d’Espagne, qui a accueilli 18 millions de touristes en 2016. Soit le quart des touristes qui ont visité le pays.

Un impact plus fort que lors des attentats

D’après la fédération patronale Exceltur, qui réunit notamment des chaînes hôtelières, sur la première quinzaine d’octobre, le secteur touristique catalan a enregistré une chute de 15% de son chiffre d’affaires, par rapport à la même période l’an dernier. Un impact nettement plus important que lors des attentats qui ont frappé en août Barcelone et Cambrils. D’après Exceltur, la chute du chiffre d’affaires s’était limitée à 5% le mois suivant ce tragique événement.

Les compagnies Iberia et American Airlines ont proposé aux passagers de changer gratuitement leurs dates de vols pour la région. Dans certains hôtels de Barcelone, le prix des chambres a chuté de moitié. Les conséquences restent en revanche limitées en ce qui concerne les croisières. Accueillant 800 bateaux par an, Barcelone est un effet un hub majeur. Un seul bateau a annulé son escale début octobre. Un autre l’a repoussée de quelques jours, a indiqué un porte-parole du port.

La Catalogne mise sous tutelle ?

Les conséquences risquent de se faire encore sentir dans les mois qui viennent. Un porte-parole d’eDreams Odigeo indique ainsi que les réservations sur Barcelone, une des destinations phares pour les vacances de la Toussaint sur le marché français, accusent pour le moment un léger retard au niveau des réservations, de l’ordre de 5% à 10%. Toutes nationalités confondues, les réservations sont en baisse de 20% jusqu’à la fin de l’année par rapport au niveau habituel. La fédération patronale Exceltur craint même que le chiffre n’atteigne les 30% si la crise de prolonge.

Un conseil des ministres extraordinaire a été convoqué samedi 21 octobre. Madrid devrait décider de mettre la Catalogne sous tutelle et prendre le contrôle sur l’administration régionale, s’appuyant en cela sur l’article 155 de la constitution. Un dispositif auquel l’Espagne n’a encore jamais eu recours.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique