Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Coup dur pour Carnival

Le tour du monde du paquebot l’Aurora, affrété par l’armateur britannique P and O, filiale du groupe américain Carnival, a été définitivement annulé hier après dix jours passés à quai à Southampton (sud de l’Angleterre) et deux faux départs.


Victime d’un problème de moteurs, le paquebot de P and O, une filiale du groupe américain Carnival, premier croisiériste mondial, est rentré définitivement au port, après avoir vainement tenté de rejoindre l’île portugaise de Madère, au large du Maroc.

« Les passagers seront intégralement remboursés et recevront en plus un crédit équivalent à 25% du prix de leur voyage pour toute prochaine croisière avec P and O réservée avant la fin janvier 2007 », a précisé une porte-parole de la compagnie. L’addition, qui pourrait s’élever à plus de 40 millions d’euros, est salée pour Carnival. Mais c’est surtout un rêve qui s’écroule pour les 1.367 passagers qui avaient tenu 10 jours le long des quais de Southampton, dans l’attente d’un tour du monde inoubliable.
Seuls 385 passagers avaient en effet décidé de débarquer et la majorité était restée à bord, stoïque, profitant des boissons et des divertissements gratuits offerts par la compagnie. Et même la réduction de la croisière de 103 à 93 jours, avec l’abandon de 16 escales sur 40, dont Honolulu, San Francisco, la Barbade ou Acapulco, n’avait pas réussi à les décourager.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique