Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Corsairfly à l’heure du plan Take Off 2012

Le groupe NF a décidé de transformer Corsairfly en compagnie régulière, de revoir sa flotte et d’engager une réflexion sur le Canada. « Une nécessité urgente», selon Peter Long, le PDG de TUI Travel PLC.

Lors d’un comité d’entreprise extraordinaire la semaine dernière, les représentants du personnel et la direction se sont entendus sur un plan dénommé Take Off 2012, visant à « transformer Corsairfly en compagnie touristique totalement régulière et performante », selon le groupe. La compagnie, qui a enregistré en 2009 une baisse de 13 % de son chiffre d’affaires et de 29 % de sa marge brute, va adopter d’ici à 2012 un nouveau modèle économique concentré sur « le rapprochement des familles et des amis, un réseau resserré notamment sur la Guadeloupe, la Martinique, Réunion et Mayotte, et sur un produit et des programmes de vols compétitifs et de qualité ». Cette stratégie passerait par la suspension des vols de jour sur la Réunion et une réflexion sur l’avenir des liaisons vers le Canada. « Pour le moment rien n’est décidé et la destination reste programmée cet été », précise Olivier Besnard, directeur commercial de la compagnie. La nouvelle destination, Miami, est maintenue et devrait être lancée le 11 juin. Pour réussir Take Off, la compagnie va céder trois B 747, s’équiper de deux A 330-200 et de deux autres appareils de type Airbus. Le « développement des revenus grâce à une diversification des distributeurs et la maîtrise des coûts » ont aussi été actés. Dans un courrier adressé aux membres du CE, le PDG de TUI Travel PLC a rappelé son intention de « construire un avenir positif pour la compagnie ». « C’est une nécessité urgente de fondamentalement changer et repositionner Corsairfly sur son marché », a insisté Peter Long. La flotte apparaît en effet inadaptée aux besoins de la compagnie, concurrencée sur ses axes domiens par Air Caraïbes déjà équipée en A 330-300 et Air Austral qui vole avec un B 777, deux appareils plus économiques que les B 747. Un autre volet plus délicat s’ouvre avec le lancement de Take Off : le volet social du plan…