Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France-KLM : « Si vous taxez l’avion, il y aura autant d’avions, mais ils seront étrangers »

Fidèle à Air France depuis 1982, Patrick Alexandre est un des stratèges de la compagnie. Assistant du président d’Air France, directeur commercial Italie, directeur général délégué du centre de résultats Europe, il y a peu de postes qu’il n’ait occupés. Désormais directeur général adjoint d’Air France-KLM, commercial, ventes et alliances, il siège au comité exécutif du groupe. Nous l’avons rencontré dans son bureau qui surplombe les pistes de Roissy.

« Si vous taxez l’aérien, il y aura autant d’avions, mais ils seront étrangers »

L’Écho touristique : Air France a pris la décision récente de supprimer 465 postes dans les escales, sur le réseau intérieur. Pourquoi ?

Patrick Alexandre : Tout d’abord, il faut bien préciser que ce sont des départs volontaires. Ensuite, la compétition du train et du low cost était beaucoup trop forte. Cela avait provoqué une contraction de 15 % sur notre réseau, il fallait l’adapter. Jusqu’à présent, 85 % de nos vols domestiques étaient commercialisés sous le code AF, via les systèmes de vente AF. Est-ce qu’il fallait développer un numéro de vol Hop ! ? Bien sûr que non. Ben smith voulait simplifier les marques et c’est ce qui a été fait, avec la transformation d’Hop ! en air France Hop !

Pour lire l’ensemble de cet article,
veuillez vous identifier avec votre compte si vous avez déjà un abonnement
à L’Echo Touristique OU abonnez-vous


Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique