Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Concordia : des Français dénoncent un chantage de Costa

Des passagers du Costa Concordia ont reçu une proposition d'indemnisation qui les engage à "n'avoir aucune autre prétention devant les tribunaux civils et pénaux".

Des passagers du Costa Concordia ont reçu, lundi 30 janvier, la proposition d’indemnisation du groupe, une quittance à renvoyer avant le 14 février. "C'est un chantage fait aux passagers car on leur demande d'accepter tout ou rien" a réagit Stéphane Gicquel, secrétaire général de la Fédération nationale des victimes d'accidents collectifs (Fenvac).

En acceptant l’accord, qui prévoit un dédommagement de 11 000 euros, les passagers s’engageraient à "n'avoir aucune autre prétention devant les tribunaux civils et pénaux", révèle le document consulté par l'AFP.

"C'est la première fois que l'on empêche d'aller au pénal en tant que partie civile" a ajouté Stéphane Gicquel, qui plaide pour le principe de la réparation intégrale et de l'individualisation des préjudices subis et pose la question de la légalité de cet accord.

L'association Fenvac "représente 70% des 462 français naufragés du Concordia" avait dénoncé, dès vendredi, l'accord entre Costa Crociere et une association italienne de passagers sur l’indemnisation forfaitaire.

Par ailleurs, mardi 31 janvier, un porte-parole des pompiers a annoncé la suspension définitive des recherches sous-marine à l’intérieur du bateau. Le bilan de la catastrophe a été chiffré à "32 morts" par le préfet Franco Gabrielli, commissaire spécial en charge du naufrage.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique