Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Comment Prochaine Escale pivote

C’était à sa genèse un nouvel intermédiaire pour les tour-opérateurs. Prochaine Escale change de cible et de modèle économique.

Fondée en 2015, Prochaine Escale s’est positionnée pendant trois ans sur le marché du tourisme. La start-up mettait jusqu’alors en relation voyageurs et spécialistes de destinations. Un an après avoir levé un million d’euros auprès du fonds d’investissement français SIDE Capital, la jeune entreprise pivote à 360 degrés. Cap est mis sur le marché du MICE, avec un changement de site et de modèle économique à la clé.

« Nous avons complétement stoppé l’individuel, explique le cofondateur Thomas Faizant. Nous ne sommes plus un apporteur d’affaires, nous construisons nos propres voyages. C’est un vrai pivot. » Des voyages qui sont des opérations d’incentive et autres événements d’entreprises, uniquement. Sa cible : les start-up et autres PME. Parmi ses premiers clients figure AdopteUnMec, pour un séjour d’une semaine en mai en République Dominicaine.

Un marché concurrentiel

Pourquoi abandonner l’univers du loisir ? « L’individuel, c’est difficile d’en vivre, justifie Thomas Faizant. Il faut atteindre une taille critique importante, alors que les coûts marketing explosent. Sur le segment des séminaires, nous traitons moins de dossiers, mais mieux. En outre, nous maîtrisons la qualité de A à Z. »

La start-up, qui revendique 30 000 voyageurs depuis sa création, compte 9 employés. Une équipe qui devra affronter une concurrence musclée. Alors qu’Airbnb s’ouvre aux événements d’entreprise, Bird Office annonce une levée de cinq millions d’euros.

A lire, sur le même sujet :