Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Club Med : les bons chiffres de 2017

La marque au trident vient de publier les résultats de son exercice annuel. Sa rentabilité a progressé, ses ventes aussi.

Ses actionnaires chinois doivent se frotter les mains. Le volume d’affaires du Club Med a progressé de 3,8% au cours de l’exercice 2017 (du 1er novembre 2016 au 31 octobre 2017), à 1,527 milliard d’euros. Le chiffre d’affaires affiche une hausse de 4,4% sur la même période. Quant au résultat net avant impôts et éléments non récurrents, il augmente de 20% pour atteindre 36 millions d’euros, contre 30 millions d’euros en 2016. Le résultat net, lui, n’est pas précisé.

1,5% de ventes par le mobile

Surtout, avec 1,34 million de clients en 2017, Club Med enregistre la plus forte progression depuis 2000, soit +6,6%. L’Amérique est particulièrement dynamique (+19,6%), nettement plus que l’Asie (+3,9%) et l’Europe (+3%).

Les ventes directes augmentent, note la marque au trident, notamment au détriment des agences de voyages. Si le mobile draine désormais près de 45% du trafic internet, il génère seulement 23 millions d’euros de volume d’affaires, soit 1,5% des ventes globales.

En 2017, le groupe estime avoir investi 86 millions d’euros, dans le digital bien sûr, mais aussi et surtout dans les villages (ouvertures et rénovations).

Un village en vue à Marbella

Début 2018, Club Med a ouvert deux Joyview en Chine (Golden Coast près de Pékin et Anji près de Shanghai). En Sicile, sur le site historique de Cefalù, il inaugurera en juin son premier resort Exclusive Collection (5 Tridents) de Méditerranée. Enfin, un nouveau resort montagne ouvrira ses portes en décembre, Les Arcs Panorama, au coeur de Paradiski. Et en 2019 ? Club Med a déjà prévu d’ouvrir un nouveau resort à Marbella, en Espagne.

Sur le nouvel exercice, qui a démarré le 1er novembre 2017, le groupe se montre optimiste. Les réservations affichent une progression de 9,4% sur l’hiver, et à deux chiffres sur l’été.