Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Club Med sort du rouge en 2016

Après avoir essuyé des pertes de 44 millions d'euros en 2015, le groupe a enregistré une bonne année 2016. Le début 2017 s'annonce prometteur, notamment sur le marché français. Fort de ces résultats, le Club Med compte ouvrir 3 à plus de 5 nouveaux resorts par an.

 

"Le Club Med se porte bien", a souligné son PDG Henri Giscard d'Estaing, en ouverture de la conférence de presse organisée ce matin. "Notre résultat net s'établit entre 5 millions et 10 millions d'euros en 2016", nous a-t-il précisé. Avant impôts et éléments récurrents, son bénéfice net atteint quant à lui 30 millions d’euros, contre 6 millions d’euros en 2015.

Montée en gamme et internationalisation

"C'est une année réussie, dans un environnement géopolitique compliqué, qui a eu un impact significatif sur certaines destinations. Nous sommes l'un des seuls acteurs français à connaître des résultats favorables, grâce à notre stratégie de montée en gamme et d’internationalisation". Seul bémol : la clientèle française a reculé l'an passé, mais demeure stable en excluant la destination Turquie. Le volume d'affaires global ressort à 1,469 milliard d'euros (-1%).

En 2016, 68% de la clientèle est internationale, ce qui représente une progression de 10 points en l'espace de 10 ans. Le nombre de G.M dans le monde progresse légèrement (+1,2%), pour atteindre 1,26 million de voyageurs. Par ailleurs, la montée en gamme de la clientèle se confirme. 79% de la clientèle a séjourné dans les resorts 4 et 5 Tridents, qui représentent désormais 77% du parc hôtelier (+22 points par rapport à 2010).

Un bon départ en 2017

L'entreprise enregistre un début d'année 2017 prometteur. Le groupe affiche une augmentation des réservations dans chacun de ses grands marchés : +16% en Asie, +8% en Amérique et +4 % en Europe/Afrique. En France, les réservations reprennent des couleurs, avec une croissance de 3,4%, et un gain de 22% de nouveaux clients. Au global, les ventes sont à +7% par rapport à l'hiver dernier, et +14% en comparaison avec l'hiver précédent.

En maintenant un tel rythme, l'entreprise espère atteindre l’objectif fixé dans le plan d’entreprise Destination 2021 : près d'un milliard de volume d’affaires sur les marchés francophones européens d’ici 2021.

Le Club Med a investi 83 millions d’euros en 2016, soit comme en 2015, pour le développement de nouveaux sites, la maintenance des resorts et la digitalisation (traduction des sites Internet en 14 langues, réalité virtuelle, présence de community manager dans les villages…). Les hôteliers et partenaires immobiliers ont pour leur part investi 340 millions d’euros sur la période 2016/2017.

3 nouveaux villages par an, a minima

D’ici à 2019, le Club Med qui dispose de 68 villages poursuivra ses investissements, avec son propriétaire chinois Fosun. Quinze adresses devraient ouvrir leurs portes sur la période, dont un en Sicile pour l'été 2018. Neuf seront rénovés, pour monter en gamme. Chaque année, le groupe compte ainsi ouvrir 3 à plus de 5 nouveaux resorts par an, dont un dans les Alpes. A la montagne, le prochain sera à Samoëns-Morillon, le suivant aux Arcs 1600.

En Asie, un établissement sera inauguré cette année à Tomamu Hokkaido, au Japon. Mais c'est bien sûr en Chine que les principaux projets sont menés. Après deux ouvertures en 2016, à Sanya et Beidahu, sera inauguré en 2017, à Anji, un premier club Joyview, calibré pour les courts-séjours appréciés des clients chinois.  Près de 200 000 Chinois sont partis avec le Club Med en 2016, la deuxième clientèle après les Français (au nombre de 406 000).