Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Boiloris souffle ses 20 bougies

Le réseau parisien a fêté ce week-end avec ses salariés et quelques professionnels son vingtième anniversaire. Le Pdg Didier Munin (notre photo) ne compte pas s’arrêter en si bon chemin qui entend développer ses trois enseignes : Jet tours, Fram et Thomas

 

C’est ce week-end dans sa résidence de campagne que Didier Munin a fêté en musique les 20 ans du réseau Boiloris qui a connu un développement soutenu depuis l’ouverture d’une première agence Jet tours rue de la Convention suivie d’une enseigne Fram rue de Tolbiac. Bien qu’aujourd’hui à la tête de 25 points de vente, le Pdg fourmille encore de mille projets. Avec sa nouvelle société Boiloris Développement créé l’an dernier, il va ouvrir le 1er juin, loin de sa base parisienne, une agence à l’enseigne Thomas Cook en Bretagne, à Dinan (35). D’autres ouvertures sous cette marque pourraient suivre dans cette région. Inaugurée il y a un an, l’agence Thomas Cook de l’avenue de l’Opéra à Paris a pour sa part déjà rempli son contrat, en passe de devenir la première boutique du réseau avec un volume d’affaires annuel de 4 M€. D’autres ouvertures dans la capitale sont également envisagées sous cette enseigne tout comme avec celle de Jet tours, au nombre actuellement de 19. Par rachat ou création, il compte ainsi s’installer d’ici la fin 2007 dans le quartier de la Bastille. Enfin, fort de relations apaisées avec Fram, des projets pourraient à nouveau voir le jour avec le voyagiste toulousain.

Didier Munin entend en parallèle booster son activité Internet, qui génère actuellement un volume d’affaires mensuel de 150 000 €. Le projet consiste à relooker les sites Jettours-boiloris.com mais surtout degriffe-voyages.com, adresse qui devrait faire l’objet d’une déclinaison en agence physique dans Paris. Fort de ces multiples projets de développement, il table sur un volume d’affaires de 40 M€ cette année, ce qui représenterait une croissance de 11% comparé à l’exercice précédent.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire