Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Boeing 737 MAX 8 : première annulation d’une commande de 49 avions

La compagnie indonésienne Garuda a annoncé l’annulation d’une commande de 49 Boeing 737 MAX 8. C’est la première annulation confirmée par le constructeur depuis le crash de l’avion d’Ethiopian Airlines.

Dans la tourmente depuis le crash de l’avion d’Ethiopian Airlines, Boeing voit maintenant arriver la première annulation d’une commande du 737 MAX 8. Vendredi, la compagnie indonésienne Garuda a ainsi annoncé l’annulation d’une commande de 49 appareils. « Nous avons envoyé une lettre à Boeing demandant l’annulation de la commande », « les passagers de Garuda ont perdu confiance » dans le 737 MAX et ne veulent pas voler sur cet avion, a déclaré à l’AFP Ikhsan Rosan, porte-parole de la compagnie indonésienne.

Aux Etats-Unis, des passagers et du personnel navigant ont aussi témoigné de leurs inquiétudes, refusant d’embarquer à bord des avions suite au crash de l’appareil d’Ethiopian Airlines.

Lion Air reporte une livraison

La compagnie discute aussi avec Boeing au sujet du 737 MAX 8 faisant partie de la même commande, et qui lui a déjà été livré, envisageant de rendre l’appareil. La compagnie avait déjà versé 26 millions de dollars environ à Boeing. Le président de Garuda a déclaré à Detik, un média d’information indonésien, que Garuda envisagerait d’opter pour une autre version du 737. 

Plus tôt en mars, la compagnie indonésienne Lion Air avait annoncé qu’elle reportait la livraison, sans annulation pour le moment, de quatre Boeing 737 MAX 8 suite au crash d’Ethiopian Airlines, qui s’était produit sur le même type d’appareil. Lion Air avait elle-même été victime d’un crash en octobre 2019. L’accident, qui présente des similarités avec celui d’Ethiopian Airlines, avait provoqué la mort des 189 occupants de l’avion.

Le MCAS en question

Ces deux crashs qui présentent des similitudes troublantes ont poussé la plupart des régulateurs de l’aviation internationale à clouer au sol ces appareils en attendant d’en savoir plus sur les causes des accidents.

Après les deux accidents impliquant des 737 MAX 8, version remotorisée du 737 de Boeing, les soupçons des enquêteurs se portent sur un système logiciel anti-décrochage MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System). Le constructeur américain a annoncé jeudi que tous les 737 MAX seraient désormais équipés d’un signal d’alerte lumineux pour avertir de tout dysfonctionnement de ce système anti-décrochage, ce qui était auparavant une option payante.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique