Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bâtir son plan de formation

« Un personnel toujours plus qualifié est une clé pour l’avenir d’une agence. Mais « cette amélioration permanente » est plus facile et efficace lorsqu’elle est adaptée, organisée, planifiée. »

Technique de ventes, relance des clients par téléphone, management, qualité de service, informatique, langues, questions juridiques, finances, budget… Les salariés ont toujours besoin de remettre à jour, compléter et développer leurs compétences. D’où l’intérêt d’un plan de formation, habituel dans les grandes entreprises disposant de ressources humaines organisées, moins fréquent dans les petites agences qui cotisent aux organismes collecteurs, mais perdent beaucoup de crédits de formation professionnelle faute de savoir les utiliser. Ce document contractuel apporte de la visibilité, organise et énumère les formations programmées pour l’année suivante et leur contenu, avec un calendrier, un budget, et il désigne des organismes de formation choisis… Le patron garde toute sa liberté pour élaborer ce plan en fonction de ses objectifs stratégiques avec quelques limites : non discrimination et obligation d’adapter les salariés à leur poste de travail. Il doit faire coïncider les besoins de l’agence et les souhaits de ses salariés, après consultation du Comité d’entreprise (CE) ou, à défaut, des délégués du personnel.

DES ACTIONS DE FORMATION CLASSÉES

La loi du 4 mai 2004 sur la formation continue (voir aussi l’accord de branche du Snav du 29/11/04 étendu le 26/07/05) classe les actions de formationen catégories : actions d’adaptation au poste de travail (pendant le temps du travail avec maintien du salaire), actions d’évolution ou de maintien dans l’emploi (idem mais sans majoration de salaire en cas de dépassement d’horaire), actions de développement des compétences (80 heures maximum, indemnisées par l’allocation de formation si elles se déroulent hors du temps de travail). Ce document très large englobe aussi la Validation des acquis de l’expérience (VAE), la période de professionnalisation (art L982 du code du travail), le Droit individuel de formation (DIF), les bilans de compétences…

Le coût des actions d’évaluation, d’accompagnement et de formation est pris en charge par l’Organisme paritaire collecteur agréé (OPCA), auquel cotise l’agence (OPCA transports pour la plupart des agences de voyages ou OPCA interprofessionnel type Agefos-PME). Les formations doivent être effectuées par un organisme agréé par ce financeur qu’est l’OPCA. Pour trouver les bons organismes de formation, négocier les coûts, faire jouer la concurrence, mobiliser les financements, suivre les budgets… les agences peuvent s’appuyer sur les conseils de leur OPCA ou d’une chambre de commerce.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique