Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Barbara Dalibard, du téléphone au TGV, sur le fil

Venue de France Télécom, la nouvelle directrice générale de SNCF Voyages devra faire entrer l’entreprise dans l’ère de la concurrence.

Barbara Dalibard est passée du fil téléphonique au fil électrique des voies ferrées. Cette agrégée de mathématiques et diplômée de l’École nationale supérieure a démissionné fin décembre de France Télécom pour rejoindre la SNCF, le 1er février, au poste de directrice générale de SNCF Voyages. « Je n’ai pas de regret d’avoir quitté Orange, j’y étais depuis vingt-sept ans », sourit-elle. Et elle passe d’un comité exécutif à un autre. Elle succède surtout à la charismatique Mireille Faugère, qui a marqué les esprits au sein d’une branche générant plus de 95 % des revenus de la compagnie. Dire que c’est un poste stratégique est un euphémisme. Mais du haut de ses 51 ans, Barbara Dalibard a de la sagesse, beaucoup d’intelligence, selon ceux qui l’ont approché chez France Télécom, et surtout des épaules solides. Elle a exercé « des fonctions opérationnelles de production, de management commercial et des missions de développement de nouveaux services dans l’Internet et la téléphonie mobile », explique la SNCF. Elle a surtout mené avec succès l’opérateur public sur la voie de la concurrence, et lui a appris à se sortir des griffes d’un régulateur – l’Arcep – dans le secteur hyperconcurrentiel de la téléphonie internationale pour les grandes entreprises. Son bilan positif a attiré la SNCF, autre entreprise publique désormais dans un champ concurrentiel qui voulait un dirigeant capable de gagner des parts de marché, de faire face aux appétits des opérateurs internationaux et à un autre régulateur, l’Araf. Finement, Barbara Dalibard a déjà compris l’importance des agences de voyages : elles ne représentent pas 25 % du chiffre d’affaires de la branche voyages, mais réalisent 80 % de son CA affaires. Aussi, a-t-elle réservé sa première sortie officielle pour le Snav, en convention à Biarritz la semaine dernière. Un bon signe ?

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique