Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aya sort du carcan de l’Orient

Spécialiste du Moyen-Orient, Aya se diversifie en créant une nouvelle marque, Aya Désirs du Monde, dédiée aux groupes. La brochure propose ainsi 22 nouvelles destinations qui apparaissent comme autant d’alternatives aux pays chahutés du monde arabe.

Aya ouvre ses frontières pour la rentrée 2015. "Compte tenu des difficultés que rencontrent actuellement le Moyen-Orient et les pays musulmans, nous avons décidé de sortir de notre périmètre habituel en proposant de nouvelles destinations où la situation géopolitique est plus stable", justifie Adeline Kurban Fiani, directrice générale de KTS France (Aya). Après s’être ouvert à l’Océan indien et à Chyre en 2011, puis à l’Asie centrale en 2014, le spécialiste du Moyen-Orient embrasse désormais les cinq continents.

22 nouvelles destinations

Sous la nouvelle marque Aya Désirs du Monde, la brochure groupes 2015/2016 compte 22 nouvelles destinations autour de cinq déclinaisons : Désirs d’Amérique (Cuba, Guatemala, Honduras & Salvador, Costa Rica, Equateur, Colombie, USA, Canada), Désirs d’Asie (Chine, Japon, Vietnam, Thaïlande, Bali, Birmanie, Philippine, Inde, Thaïlande & Cambodge, Sri-Lanka, Ouzbékistan), Désirs d’Afrique (Afrique du Sud, Namibie), Désirs d’Europe (Pays baltes, Russie, Irlande), et Désirs d’Orient (Dubaï et les Emirats, Jordanie, Oman, Turquie).

Et les débuts sont prometteurs. "Nous avons notamment mis en place des départs garantis à partir de deux personnes pour la Thaïlande, où nous enregistrons déjà 300 pax, ainsi que pour le combiné Pays baltes-Saint-Pétersbourg qui en est déjà à 600 pax pour des départs en 2016", détaille Walid Ben Zaied, responsable développement d’Aya.

L'Iran de nouveau programmé

Sur la brochure FIT Aya Désirs d’Orient et des îles, l’Iran est la grande nouveauté de 2015-2016 avec trois nouveaux produits, des circuits de 8, 11 et 12 jours. Depuis 2014 déjà, le TO a relancé la destination, enregistrant quelque 400 clients. "Même pendant l’embargo, alors que le pays n’était plus dans la brochure, les agences passaient par nous pour l’Iran car nous avons un passé avec cette destination", explique Adeline Kurban Fiani. Elle annonce aussi des produits à venir à l’occasion de l’ouverture du Louvre à Abu Dhabi prévue pour fin 2015.

Pas question cependant de délaisser le Top 5 de ses destinations que sont le Liban (5000 pax en 2014), Dubaï (4500 pax), Abu Dhabi (3900 pax), la Jordanie (2006 pax) et Oman (1450) qui a tout de même beaucoup souffert en 2014 et 2015. D’une façon générale, l’année 2015 ne s’annonçait pas sous les meilleurs auspices pour les TO spécialistes du Moyen-Orient, compte tenu notamment de l’extension fin 2014 de l’appel à la vigilance du Ministère des affaires étrangères sur un certain nombre de pays arabes.  

D’autant plus que, pour Aya, la baisse constatée sur des destinations comme la Jordanie et Oman n’a pas été compensée par les ventes sur les îles, les Maldives étant aussi en difficulté. "Ce qui a sauvé 2015, ce sont nos GIR qui nous ont permis de vendre très tôt et par chance, nous avons eu très peu d’annulations", souligne Walid Ben Zaied. Avec un chiffre d’affaires en hausse de 5% à fin juillet par rapport à 2014 (23 millions d’euros de chiffre d'affaires), Aya mise à la fois sur le loisir et le MICE, une répartition égale entre individuels et groupes, et ses nouvelles destinations pour tirer sa croissance.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique