Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

[#AWFT21] Train : une ligne Bordeaux-Lyon grâce à une initiative citoyenne

Abandonnée par la SNCF en 2014, la ligne de train Bordeaux-Lyon va renaître grâce à des citoyens qui ont fait le rêve fou de créer leur propre compagnie ferroviaire.

Un train entre Bordeaux et Lyon, sans passer par Paris ou sans monter dans un TER aux multiplies correspondances ? Beaucoup en rêvent, c’est en passe de devenir une réalité grâce à la société coopérative d’intérêt collectif RailCoop, créée le 20 avril 2019. Forte de 5619 sociétaires, elle vient de réunir les 1,5 million d’euros nécessaires à la mise sur les rails. Tous les sociétaires sont des personnes physiques qui ont acheté une ou plusieurs parts sociales. Chaque part sociale correspond à 100 euros.

Mise sous les projecteurs grâce à un documentaire d’Envoyé Spécial la première coopérative ferroviaire en France, concrètement, Railcoop fera rouler ses trains de voyageurs dès 2022 et de marchandises dès 2021 sans subvention publique.

Les services voyageurs réguliers en train classique (vitesse inférieure à 160 km/h) essaieront d’assurer un maximum de liaisons directes entre les villes moyennes en France. Une alternative aux trajets par la route qui s’inscrit donc en concurrence avec la voiture individuelle, le covoiturage et le transport par autocar. La première ligne qui sera opérée à partir de 2022 sera donc la ligne transversale Bordeaux-Lyon et elle desservira les villes suivantes : Bordeaux, Libourne, Périgueux, Limoges, Saint-Sulpice-Laurière, Guéret, Montluçon, Gannat, Saint-Germain-des-Fossés, Roanne, Lyon.

Le train un « maillon essentiel de la transition écologique »

« L’ambition de Railcoop est de redonner du sens à la mobilité ferroviaire en impliquant citoyens, cheminots, entreprises et collectivités autour d’une même mission : développer une offre de transport ferroviaire innovante et adaptée aux besoins de tous les territoires », indique la coopérative. Elle assurera des services grandes lignes nationales et internationales, de jour comme de nuit ainsi que des dessertes locales utiles aux territoires. Un projet en plein dans les problématiques qui seront étudiées lors du congrès AWFT 21 sur le tourisme durable.

Dans ce contexte de réchauffement climatique, le train est un maillon essentiel de la transition écologique en cours en plus d’être l’un des moyens de transport les plus sûrs. Le transport de voyageurs par rail nécessite moins d’un douzième de l’énergie requise pour déplacer une personne ou une tonne de marchandise par la route.

« Développer le ferroviaire, c’est aussi, indirectement, protéger la biodiversité, freiner l’artificialisation des terres et donc préserver nos territoires. Le train consomme moins d’espace que les routes et est très complémentaires des mobilités douces (vélos, marche à pieds…) », assure Railcoop.

Railcoop, pionnier du ferroviaire citoyen ! from Railcoop on Vimeo.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique