Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Athènes : les transports en commun paralysés par une grève

Les employés de la plupart des réseaux de transports en commun de la capitale grecque ont voté une grève de 24 heures.

Les salariés des métros, trains et tramways qui sillonnent Athènes mènent la fronde face au projet gouvernemental de transformer les gares de la ville en espaces commerciaux. Selon les syndicats, une privatisation de l’exploitation des gares du réseau déprécierait la notion de service public, et entraînerait une baisse des dotations.

Un mouvement qui n'épargne pas le tourisme

La semaine dernière, les employés avaient déjà débrayé pendant trois heures pour mettre en garde le gouvernement grec. Lundi 20 février, les gardes de l’Acropole ont fermé l’accès au site pendant 24 heures pour réclamer notamment l’embauche de 200 personnes en vue de la saison estivale, comme l’a promis le gouvernement. Frappée par la crise et les plans d’austérité depuis 2008, la Grèce connaît d’intenses mouvements sociaux dans la plupart des secteurs de son économie. Le tourisme n’est pas épargné malgré le fait que le pays accueille toujours plus de voyageurs (25 millions en 2015).

La grève des employés des transports en commun sera reconduite le 1er et le 3 mars. Le réseau public de bus, qui n’est pas concerné par le projet de loi, fonctionne sans accroc et permet de réduire légèrement la pagaille dans les transports en communs grecs aujourd’hui.